Maroc

Sakia El Hamra-Oued Eddahab : Un plan contre les inondations

La première tranche pour la protection de la ville Es-Smara des inondations est lancée, alors que les travaux pour la protection de la ville Boujdour seront entamés après approbation des parties concernées, avec un budget estimé à 133 MDH.


L’Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab vient de tenir récemment son Conseil d’administration, pour l’année 2016, à Tarfaya. C’était l’occasion de présenter le bilan définitif des principales réalisations de l’Agence en 2015 et de s’arrêter sur la situation de l’eau dans cette région. Malgré les ressources en eau limitées et leur variabilité dans le temps et l’espace, la zone du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab, qui s’étend sur une superficie dépassant les 300.000 km², connaît une dynamique de croissance et un développement socioéconomique continu dans différents secteurs. Selon les responsables de l’Agence, cette dernière «compte déployer des efforts conséquents au niveau de la gestion intégrée des ressources en eau.

La dynamique socioéconomique engagée appelle à de grands défis consistant essentiellement à garantir la disponibilité en eau, de manière durable et d’assurer l’eau potable dans des zones rurales enclavées qui souffrent de la rareté de cette denrée rare, a cause du manque des précipitations pluviométriques et parfois même à cause de l’absence des pluies». Cette situation est exacerbée par la pression sur les ressources en eau souterraines, ce qui menace leur pérennité. Il faut aussi tenir compte des risques d’inondation qui menacent plusieurs villes et centres urbains de la zone. Cela dit, «le ministère chargé de l’Eau a réservé une enveloppe budgétaire de l’ordre de 227 MDH pour la gestion intégrée des ressources en eau dans le cadre du programme de développement des provinces du Sud», rappelle Chrafat Afailal, ministre chargée de l’Eau.

Il faut souligner que des études ont été réalisées au niveau des petits barrages, comme le barrage Lamhajib situé dans la province de Layaoune et le barrage Oued Labouir au niveau de Tarfaya. D’autres études sont prévues pour les barrages Sidi Ahmed Arkibi et Oued Ksat. Un autre plan est lancé par le ministère, en partenariat avec l’Agence du bassin hydraulique de Sakia El Hamra et Oued Eddahab, pour accompagner le développement urbain et protéger les centres et villes de la zone contre les inondations. Ainsi, la première tranche pour la protection de la ville d’Es-Smara des inondations est lancée alors que les travaux pour la protection de la ville de Boujdour seront entamés après approbation des parties concernées, avec un budget estimé à 133 MDH. La ministre a également souligné que d’autres projets seront lancés en 2017 pour l’alimentation des ressources souterraines à partir du barrage Sakia El Hamra, au niveau de Foum El Oued et au niveau du golf Oued Eddahab, dans l’objectif d’améliorer l’exploitation les eaux de manière participative. 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer