Maroc

Saad Lamjarred continuera à être diffusé sur Chada FM

Si Hit Radio et Radio 2M ont fait le choix de retirer de leur programmation les tubes de Saad Lamjarred, Chada FM annonce le contraire. C’est par un communiqué, publié via les réseaux sociaux, signé du directeur de la programmation et de la diffusion, Imad Kotbi, que la nouvelle s’est propagée.


Après que le hashtag #Masaktach a pris de l’ampleur, les internautes ont interpellé les radios marocaines dans ce sens et pour, entre autres, l’arrêt de la diffusion des chansons de la star, qui participent selon eux à la «culture du viol» en diffusant les chansons de la star accusée à plusieurs reprises d’agressions sexuelles.

Sauf que Chada FM avance qu’elle ne supprimera aucunement cet artiste de ses grilles tant qu’il n’aura pas été jugé. Ses hits continueront donc pour l’heure de résonner sur ses ondes le temps que la justice se prononce.

«Nous vous informons que nous ne ferons aucun choix tant que l’affaire de Saad Lamjarred, maintenant entre les mains de la justice française, ne soit jugée. Nous partons du principe que tout accusé est innocent tant qu’il n’a pas été condamné. Face à cette situation, nous vous informons que nous suivons de très près cette affaire et espérerons qu’elle soit clarifiée. Nous rappelons par ailleurs, que la radio Chada FM fait partie des premiers médias à encourager l’art et la musique marocaine surtout quand il s’agit de génération montante», écrit Imad Kotbi dans son communiqué.

Pour rappel, le chanteur marocain est placé depuis mardi 18 septembre en détention provisoire pour une nouvelle affaire de viol. La chaîne tranchera une fois que le verdict sera rendu dans cette affaire malgré la pression des auditeurs qui ne l’a pas intimidée. Si pour Hit Radio la décision est temporaire, Radios 2 M a fait ce choix depuis quelques semaines déjà. Pour d’autres, c’est le silence radio !

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer