Culture

Roberto Fonseca, la Blue Note du Jazzablanca 2017

C’est un grand moment de jazz attendu lors de cette 12e édition de Jazzablanca. Un natif de Havane en 1975 passé maître dans ce jeu de piano typiquement cubain, mêlant beaucoup d’aromes. Pour le CV, sachez que Fonseca est un talent précoce à qui on a fait appel pour remplacer Rubén González, mort en 2003 dans les concerts du légendaire collectif Buena Vista Social Club. Excusez du peu ! depuis, le fringant Fonseca a fait plusieurs fois le tour du monde en prêchant le Cuba Libre avec des galettes qui débordent de talent comme «Zamazu» (2007) ou encore le mystique «Akokan» (2009).


L’édition de cette année du Jazzablanca qui se tiendra du 8 au 20, connaîtra la participation de dizaines de groupes. Voici le programme au complet :

Christian Scott, natif de la Nouvelle-Orléans, ou encore LP (auteure-compositrice et chanteuse pop-rock originaire de New York), le groupe Pink Martini (USA), Christian Scott (USA), Murray Head (Royaume-Uni), Aaron (France), Robyn Bennett et Bang Bang (USA/France), Groupe 5’oclock (Côte d’Ivoire) et Atlantic Soul Orchestra (Royaume-Uni).

 

Ayoub El Machatt (Maroc), Ilyes Khattar Live Project (Maroc), Kéknyúl (Hongrie), Meryem Aboulouafa (Maroc/Italie), Faty’s Project (Maroc), Amine Dhobb (Maroc), Antonio Lizana Group (Espagne), Myles Sanko (UK), Habibi Funk (Allemagne), Jihane Bougrine (Maroc), Marinah &  Chicuelo (Espagne), Amin (Maroc), The Grey Stars (Belgique/Maroc), Ghoula (Tunisie), Marrakech Jazz Beat, l’Orchestre national de Barbès, Sahad & the Nataal Patchwork (Sénégal) et Gentleman’s Dub Club (Royaume-Uni).

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer