Éco-Business

Résultats : Oulmès fait les frais de la pandémie

L’État d’urgence décrété au cours du mois de mars dernier s’est traduit par une forte baisse du rythme d’activité de plusieurs secteurs. L’agroalimentaire n’est pas en reste. Les Eaux minérales d’Oulmès en a fait particulièrement les frais. Malgré un contexte difficile, le groupe a tenu à poursuivre son plan de développement.

La faiblesse du pouvoir d’achat des ménages et le changement d’habitudes de consommation induit par le confinement ont significativement éprouvé l’activité commerciale de la société Les Eaux Minérales d’Oulmès. Son chiffre d’affaires social au titre du premier semestre s’est limité à 616 MDH, affichant un repli de 19% en glissement annuel. Les revenus consolidés se sont, quant à eux, dépréciés de 21% à 630 MDH. Le groupe assure pourtant avoir pu limiter l’impact de la pandémie sur ses opérations, grâce au renforcement de son positionnement et à l’agilité de son organisation. «Le plan d’action mis en place à la suite de la crise sanitaire et le maillage territorial opéré durant les dernières années ont permis d’assurer un approvisionnement régulier des clients. Ce dispositif s’est accompagné, durant ce semestre, du lancement de la plateforme d’achat en ligne pour l’ensemble des produits», précise le groupe.


Malgré la situation particulière, les Eaux Minérales d’Oulmès s’est attelée à la concrétisation de plusieurs projets initiés dans le cadre de son plan de développement. Par ailleurs, le recul des ventes et la hausse des charges d’amortissement liées aux investissements consentis dans le cadre du plan de développement ont fait basculer le résultat d’exploitation de la société en territoire négatif. Celui-ci est ressorti à -27 MDH au niveau social et -29 MDH en consolidé. Au final, le groupe est devenu déficitaire en raison de la mise en place des mesures de prévention et de l’addition d’autres éléments exceptionnels. Ces charges additionnelles ont contribué lourdement à la baisse du résultat net du semestre. Au niveau des comptes sociaux, celui-ci s’établit à -68,5 MDH (contre 6,65 MDH à fin juin 2019), soit un résultat net part du groupe de -76 MDH (contre 8,72 MDH à fin juin 2019). Les Eaux Minérales d’Oulmès tient toutefois au déploiement de ses ambitions stratégiques à travers le développement de ses marques, l’innovation de ses produits et l’optimisation de son outil industriel. Pour rappel, la société a lancé en début d’année un emprunt obligataire de 300 MDH. Cette émission devrait permettre au groupe d’optimiser son coût d’endettement et de renforcer son haut de bilan par un reprofilage de sa structure financière. L’opération devrait également permettre de financer une partie des investissements prévus cette année et de sécuriser les emplois longs.

Aida Lo / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page