Maroc

Rentrée scolaire : une procédure stricte pour les cas de Covid-19

Une nouvelle circulaire du ministère de l’Éducation nationale apporte la réponse à plusieurs questions à enjeux sanitaire et pédagogique contre les risques de propagation de la Covid-19 dans le milieu scolaire.

En plus de la prévention, le gouvernement croit fermement que la préparation du milieu scolaire à l’apparition de cas de Covid-19 est devenue impérative durant cette étape de la lutte nationale contre la propagation du virus. Une nouvelle circulaire du département de l’Education nationale trace les schémas à suivre pour les éventuels cas déclarés, que ce soit parmi les élèves, les enseignants ou encore le personnel administratif. La première exigence imposée «est le devoir d’information de la direction préfectorale ou provinciale, qui doit à son tour informer l’académie régionale de l’enseignement», indique la nouvelle note qui a été adressée aux directeurs des AREF et à ceux des établissements publics et privés. En plus de 3 procédures distinctes, la circulaire établit un schéma général à suivre pour l’ensemble des cas détectés au sein du milieu scolaire. Une commission conjointe sera dépêchée au sein de l’établissement où le cas a été déclaré. Cette commission «devra veiller au respect du protocole sanitaire et du degré d’efficience du dispositif des barrières qui est instauré», ajoute la même source.


Une fermeture pour 14 jours
Le protocole sanitaire du milieu scolaire se base sur le rapport de la commission conjointe à l’issue de sa visite de l’établissement dans lequel la contamination a eu lieu. L’Etat pourra en cas de constatation de mauvaise application du dispositif de prévention prononcer la fermeture de l’établissement concerné et décréter l’enseignement à distance. Pour les cas où ce sont les élèves qui sont touchés par le virus, la procédure décrétée impose de fermer la classe de l’élève concerné et le dépistage de tous ses camarades de classe. Une liste des élèves qui doivent absolument passer le test sera aussi établie si l’élève a été affecté par le virus suit des cours en internat. Pour les enseignants, et dans le cas où un membre du corps éducatif est déclaré positif, la fermeture de toutes les classes dans lesquelles il dispensait ses cours est décrétée, avec la nécessité de faire le dépistage de l’ensemble du corps pédagogique de l’établissement concerné. La poursuite des cours de manière normale devra pour sa part être assurée, même dans le cas de la contamination d’un membre du personnel administratif, à condition que tous les élèves de l’établissement soient déclarés négatifs à l’issue du dépistage.

Younes Bennajah / Les Inspirations Éco

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page