Éco-Business

Renault suspend son projet d’augmentation de capacité au Maroc

Dans le cadre d’une stratégie drastique afin de faire face à une situation financière altérée par l’épidémie de Covid-19, le constructeur automobile français Renault se trouve contraint de suspendre son projet d’augmentation de capacité prévu au Maroc.

Annonce en a été faite, ce vendredi par le groupe, dans un communiqué ajoutant qu’une suspension du même genre concernera également les installations de la marque au losange en Roumanie.


Par ailleurs, le constructeur a aussi annoncé la suppression d’environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France.

Ces décisions s’inscrivent dans le cadre d’un plan d’économies de plus de 2 milliards d’euros sur trois ans.

« Ce projet est vital », a déclaré la directrice générale Clotilde Delbos, citée dans le communiqué. du groupe. Le plan prévoit « près de 4.600 » postes supprimés en France, sur 48.000, et « plus de 10.000 » dans le reste du monde. Il s’appuie « sur des mesures de reconversion, de mobilité interne et des départs volontaires », a précisé Renault. Des départs à la retraite ne seront pas remplacés, mais aucun licenciement sec n’est annoncé.

Au total, le constructeur aux cinq marques (avec Alpine, Dacia, Lada et Samsung Motors) compte supprimer environ 8% de ses effectifs dans le monde (180.000).

Les capacités mondiales de production devraient diminuer, passant de 4 millions de véhicules actuellement à quelque 3,3 millions, sur une base de deux équipes (ce qui correspond à une production réelle plus élevée en cas de troisième équipe). Au total, la réduction de l’outil industriel permettra de réduire les coûts fixes de l’entreprise de 650 millions d’euros par an.

Avec AFP

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer