A lire aussi

23-08-2019 15:58

Budget des régions. Le dispositif projeté pour 2020

La lutte contre les inégalités spatiales sera au centre des mesures relatives à la répartition…
Rejoignez nous sur :

En comparaison avec la première version validée lors de la session extraordinaire du jeudi 31 janvier 2019, plusieurs détails ont été conservés alors que d’autres ont été modifiés.

Validée lors de la session extraordinaire de jeudi 31 janvier 2019, la convention spécifique portant sur la réalisation de la voie expresse de contournement nord-est du Grand Agadir a été révisée lors de la session de juillet 2019. En comparaison avec la première version validée, la longueur de ce nouveau réseau routier est restée inchangée. Il sera étalé sur 40 km avec la réalisation de trois entrées, notamment l’axe Est-Ouest en direction de la faculté de médecine et la zone universitaire sur 3 km. Pour la seconde entrée d’une longueur de 3 km, elle jouxtera le quartier Al Qods et la zone sportive à proximité du grand stade d’Agadir.

S’agissant de la troisième entrée relative au complexe portuaire, elle sera étalée pour sa part sur 7 km. L’autre détail qui n’a pas été modifié est le montant d’investissement engagé. Il a été fixé à 770 MDH. Le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique couvrira 250 MDH, soit 32,5% du montant d’investissement. De leur côté, le Conseil régional Souss-Massa et le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique mobiliseront 200 et 130 MDH, soit 26 et 16,8% du montant du projet. La commune d’Agadir et le ministère de l’Intérieur à travers la Direction générale des collectivités locales (DGCL) débourseront 100 et 90 MDH, soit l’équivalent de 13 et 11,7% de l’enveloppe du projet.

Par ailleurs, contrairement à la première version de la convention où le ministère de l’Équipement, du transport et de la logistique était maître d’ouvrage de la première tranche alors que le Conseil régional devait se charger de la deuxième tranche dans la convention révisée, c’est le département de l’Équipement qui se chargera de la réalisation de ce projet routier en tant que maître d’ouvrage.

De plus, au lieu de trois principales tranches, notamment le tronçon reliant l’Aéroport Agadir Al Massira jusqu’à la route nationale n°11 (7,5 km), la route nationale n°11 à l’enceinte portuaire (28,8 km) et le port à la Station de Taghazout (15,2 km), la consistance du projet est composée actuellement de deux tranches. Il s’agit de la tranche reliant l’aéroport au port en plus de celle raccordant la zone de Tildi à la station balnéaire de Taghazout. De surcroît, le renforcement de la route nationale n°11 a été additionné à ce projet entre la zone franche Souss-Massa en cours de réalisation et l’échangeur vers la voie expresse de contournement Nord-Est du Grand Agadir qui sera classée en tant que route nationale n°1 après la réalisation de ce projet. Il va sans dire aussi que le montant mobilisé de 770 MDH ne concerne que la première tranche reliant l’aéroport au port d’Agadir à travers la réalisation de trois entrées tandis que le financement pour la seconde tranche de Tildi à Taghazout sera mobilisé par les parties signataires à travers un avenant pour le réalisation de ladite tranche. Le montage financier sera fixé après la réalisation des études et leur validation au maximum lors de l’accomplissement des travaux de la 1re tranche. L’ensemble des quotes parts dédié à la première tranche seront débloquées par les parties précitées d’ici 4 ans (2019-2022) alors que la première version de la convention s’est délimitée à trois années (2019-2021). 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages