Maroc

Réforme pénitentiaire : La subvention US rallongée

L’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) et l’ambassade des Etats-Unis au Maroc ont signé hier, jeudi à Rabat, un amendement à l’accord de coopération bilatérale soutenant la réforme pénitentiaire conclu en avril 2011, portant application de l’accord-cadre entre les gouvernements des Etats-Unis d’Amérique et du Maroc, allouant trois millions de dollars additionnels au financement prévu initialement pour promouvoir cet objectif. Signé par le délégué général à l’Administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), Mohammed Salah Tamek, et l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Dwight L. Bush, cet amendement porte le montant total des fonds alloués à la DGAPR par l’INL depuis 2011, à 7.136.000 USD, indique un communiqué conjoint des signataires.

Le montant additionnel de 3.000.000 USD sera consacré à des activités qui ont déjà été discutées et convenues avec la DGAPR, précise le communiqué, relevant que les activités comprennent, entre autres, un programme portant sur la préparation à la réinsertion des détenus après leur libération, soutien au programme de modernisation infrastructurelle de la délégation et des initiatives régionales dans lesquelles la DGAPR peut aider d’autres pays et servir de plate-forme régionale de formation.


Le bureau du Département d’Etat des Etats-Unis, à travers son agence du bureau international des Stupéfiants et de la Coopération sécuritaire (INL), supervise cette coopération bilatérale avec la DGAPR, poursuit le communiqué, notant que l’objectif de l’INL est de fournir une assistance à la DGAPR afin de perfectionner les procédures de gestion du système pénitentiaire marocain. 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer