Politique

Réforme électorale: le PJD et l’Istiqlal accordent leurs violons

En dépit des différentes critiques dirigées par le parti de la balance vers celui de la lampe, depuis des mois, les deux formations politiques semblent aujourd’hui vouloir regarder vers le même horizon.

Une rencontre a été tenue, hier mardi au siège du PJD, à l’initiative des leaders des deux partis, Saad Dine El Otmani (PJD) et Nizar Baraka (Istiqlal).


Le but de la réunion? Échanger autour des développements de la situation politique nationale et les défis qui s’imposent aux acteurs politiques en matière d’encadrement, d’orientation et de force de proposition à un moment où il est crucial de réconcilier le citoyen avec le champ politique, impulser la citoyenneté active et dynamiser l’adhésion partisane, expliquent le PJD et l’Istiqlal dans un communiqué conjoint diffusé à la suite de cette rencontre.

A ce titre, les deux partis ont tenu à assurer leur volonté commune forte de participer, aux côtés de toutes les autres formations, à poursuivre -voire accélérer- la réforme politique et institutionnelle.

Tant le PJD que l’Istiqlal se sont dits satisfaits du lancement des concertations avec le Chef de gouvernement autour des réformes politiques et électorales, mais aussi de la teneur des échanges tenus et des recommandations formulées.

Dans leur communiqué conjoint, enfin, les deux formations indiquent avoir convenu de tenir de prochaines rencontres, « désireux d’atteindre la mobilisation nationale souhaitée, à même d’aider à réussir les prochaines échéances politiques nationales ».

 






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page