Monde

Reconfinement: la France s’attend à une récession de 11% en 2020 (ministre)

Le gouvernement français prévoit désormais une contraction du produit intérieur brut (PIB) de l’ordre de 11% en 2020 contre -10% prévu avant le reconfinement entré en vigueur ce vendredi pour au moins quatre semaines, a annoncé le ministre de l’Economie, des finances et de la relance.

« C’est une révision qui est modérée, justement parce que nous avons eu un troisième trimestre très fort, qui traduit une chose simple: la capacité de rebond de l’économie française est considérable », a déclaré Bruno Le Maire sur France Inter.


Si les « bonnes décisions » sont prises, le pays sera en mesure de retrouver des chiffres de croissance, a ajouté le ministre, estimant qu’il va falloir renforcer encore plus le soutien notamment aux entreprises, aux entrepreneurs et aux indépendants.

Il a rappelé le « très fort rebond » de plus de 18% du PIB français au troisième trimestre, faisant observer que les mesures de soutien au pouvoir d’achat des Français notamment à travers le chômage partiel et celles destinées aux plus faibles « ont fonctionné et permis de préserver le pouvoir d’achat des Français qui ont consommé ».

« Oui, on va avoir un 4ème trimestre qui va être difficile forcément, on est confiné, l’économie française va tourner moins fort que d’habitude », a-t-il reconnu.

Jeudi, M. Le Maire a annoncé de nouvelles mesures de soutien aux entreprises impactées par le confinement, à travers notamment le Fonds de solidarité, les prêts garantis par l’Etat ou encore les exonérations de cotisations sociales. Ces mesures devront coûter à l’Etat près de 15 milliards d’euros en un mois de confinement, a-t-il dit.

Le gouvernement a mis en place un plan de relance économique de 100 milliards d’euros, afin de faire face aux répercussions économiques de la crise sanitaire du Covid-19.

Dans le cadre de ce plan entre 2020 à 2022, approuvé en début de semaine par l’Assemblée nationale, 22 milliards de crédits seront consacrés au titre du prochain exercice à l’écologie, à la compétitivité et à la cohésion des territoire.

La France a instauré un nouveau confinement national jusqu’au 1er décembre afin de juguler une deuxième vague pandémique, mais cette fois avec les écoles qui resteront ouvertes et une économie qui continuera à fonctionner.






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page