Culture

Recommandations: Votre confinement en « séries »

Depuis le début du confinement, le cinéma et la télévision sont de véritables voyages depuis nos fauteuils. Entre nouveautés ou séries que l’on n’a pas vu passer, voici des œuvres à ne pas rater.

«Hollywood»
Après «Glee» et «Pose», Ryan Murphy, célèbre scénariste, s’attaque au Hollywood d’après-guerre. Le monde déjà impitoyable de Hollywood où des jeunes acteurs, réalisateurs et scénaristes font tout pour réussir. Sept épisodes d’une fluidité déconcertante à savourer sans modération. La série pointe toutes les contradictions du showbiz, les difficultés des minorités, le racisme, le sexisme, les pressions du métier et le prix à payer pour devenir célèbre. Tout y est ! Les acteurs sont formidables. Ryan Murphy renoue avec son chouchou de «Glee», l’excellent Darren Criss. C’est l’occasion d’admirer le talent de David Correnswet ou Laura Harrier. À découvrir depuis le 1er mai.


«The Last Kingdom»
En Angleterre, au IXe siècle, Uhtred, le fils d’un noble, kidnappé par les Vikings lorsqu’il était enfant, doit choisir entre son pays natal et le peuple qui l’a élevé. «The Last Kingdom» est basée sur «Les Histoires saxonnes» (The Saxon Stories en VO). Publiée depuis 2004, cette saga historique est née de la plume de l’auteur britannique Bernard Cornwell. Ce dernier a eu l’idée d’écrire ces romans suite à sa rencontre avec son père biologique, William Outhred, qui lui a appris l’histoire de ses ancêtres saxons alors propriétaires de Bebbanburg. Le titre «The Last Kingdom» qui signifie «le dernier royaume» fait référence au Wessex. Au IXe siècle, le Wessex est le dernier royaume anglo-saxon à résister aux invasions vikings. Une série britannique qui n’est pas sans rappeler «Vikings» avec un beau casting composé d’Alexander Dreymon, Emily Cox et David Dawson.

«The Mindhunter»
Comment anticiper la folie quand on ignore comment fonctionnent les fous ? Deux agents du FBI imaginent une enquête aux méthodes révolutionnaires et se lancent dans une véritable odyssée pour obtenir des réponses. Une série palpitante à découvrir en temps de confinement. Produite par David Fincher, la série est une adaptation de «Mindhunter : Inside The FBI’s Elite Serial Crime Unit» écrit par Mark Olshaker et John E. Douglas (ex du FBI sur qui est basé le personnage d’Holden Ford). D’où la précision et la profondeur de cette œuvre. Le casting est convaincant : Jonathan Groff et Anna Torv sublimés par l’ami du Maroc : Holt McCallany. Déjà deux saisons sont à rattraper et une troisième est en préparation.

«La Fabuleuse Mme Maisel»
Dans un tout autre genre, cette série est à la fois drôle et profonde tout en étant féministe et avant-gardiste. Dans le New York de 1958, Miriam «Midge» Maisel a tout ce dont elle peut rêver : un mari parfait, 2 enfants et un appartement élégant dans l’Upper West Side mais sa petite vie parfaite prend un virage inattendu lorsqu’elle se découvre un talent pour le stand-up. Passée quasiment inaperçue lors de son lancement sur Amazon Prime Video, «La Fabuleuse Mme Maisel» a remporté, à la surprise générale, les prix de Meilleure série comique et de Meilleure actrice pour son interprète principale Rachel Brosnahan, lors de la 75e cérémonie des Golden Globes en janvier 2018. Un succès finalement prévisible si l’on en croit le succès d’audience de l’épisode pilote sur la plateforme ayant obtenu une note record de 4,9. Rachel Brosnahan est parfaite pour le rôle. Quand à Tony Shalhoub, il est bon de le revoir dans un rôle très différent de «Monk» qui l’a fait connaître du grand public.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer