Opinions

Question de sécurité énergétique

L’ONEE est victime d’une escroquerie à grande échelle qui appelle la mobilisation des services de l’État. Le parquet a été le premier à réagir en attendant le soutien de la tutelle. En effet, il s’agit d’un détournement de 430 MDH causé par des milliers de cas de fraudes relatifs à l’utilisation irrégulière de l’énergie produite par l’office. Ce dernier a transmis une correspondance détaillée au chef de gouvernement afin d’agir car ce genre d’escroqueries menace les équilibres fondamentaux, déjà vulnérables, de l’ONEE.

Le plus grave dans cette affaire, à côté des 11.600 cas perpétrés par de simples citoyens, ce sont des personnes riches et aisées qui puisent indûment dans les sources énergétiques pour leurs fermes et/ou projets industriels. C’est justement vis-à-vis de ceux-là qu’il faudrait sévir.


Pour une fois, inversons notre méthodologie. Au lieu de s’attaquer exclusivement à ceux qui sont en bas de l’échelle, commençons par les «gros» fraudeurs. Le parquet général a bien réagi à la doléance de l’ONEE en saisissant par écrit l’ensemble des procureurs du roi du royaume afin de traiter ce dossier avec la plus grande fermeté. Une intervention qui devient indispensable sinon vitale pour la continuité de l’exploitation dudit office puisque les agents de cette dernière, voulant mettre un terme à l’utilisation frauduleuse de leur connexion, sont souvent chassés, plus encore tabassés dans certains cas mais où sommes-nous ? Comment ces gens veulent-ils imposer l’anarchie et l’exploitation hors-la-loi des biens de l’État. C’est un dossier qu’il faudrait prendre avec sérieux car il y va de l’ordre général du pays et des intérêts économiques de l’État. L’office qui a perdu ainsi 430 MDH en seulement neuf mois doit être protégé, soutenu et réconforté dans les contrôles afin d’éviter ce genre d’abus. Sinon, on pourrait un jour appuyer sur l’interrupteur ou ouvrir le robinet sans avoir en retour l’électricité ou l’eau voulues. Il y va de la sécurité énergétique du pays. Ce n’est pas un jeu d’enfants. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer