Now Reading
PSA et le CETIEV concluent un partenariat sur les essais physiques

PSA et le CETIEV concluent un partenariat sur les essais physiques

Une convention de partenariat a été conclue, lundi soir à Casablanca, entre le Groupe automobile PSA et le Centre technique des Industries des équipements pour véhicules permettant de réaliser, pour la première fois au Maroc, des essais physiques liés aux activités de développement automobile. 
 
Ladite convention a été signée par par le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Hafid Elalamy, le vice-président exécutif de la Région Afrique et Moyen-Orient du Groupe PSA, Samir Cherfan, le directeur général du MTC Morocco Technical Center PSA, Jacques Lestideau, le président du RECTIM David Toledano et Ali Moamah, Président du CETIEV.   
 
Ce partenariat prévoit de mettre en place des plateformes et des installations techniques de hautes technologies, afin de réaliser des essais électriques/électroniques, mécatroniques, acoustiques et vibratoires et l’analyse des véhicules. Le projet mobilisera 60 ingénieurs et techniciens supérieurs tout en consacrant un volet important à la formation des formateurs au profit des commerciaux et des services après-ventes relevant des représentations du Groupe PSA dans la région Afrique et Moyen Orient. 
 
Il impactera l’écosystème R&D de PSA qui comptera 1.100 nouvelles recrues à l’horizon 2021 ainsi que 3.600 ingénieurs et techniciens chez les partenaires du groupe. 
 
A cette occasion, le ministre de l’Industrie Hafid Elalamy, a souligné que “ce partenariat qui constitue un coup d’accélérateur à la R&D automobile au Maroc permettra de répondre  aux enjeux des métiers du groupe PSA et assurera une montée en compétence des équipes du CETIEV”. 
 
Évoquant les principales réalisations en date de l’écosystème PSA, le ministre a fait état d’un taux d’intégration locale de 60%, en ligne avec l’objectif fixé de 80% à terme ainsi que l’installation de 66 équipementiers dont 29 nouvelles usines installées pour la 1ère fois au Maroc, faisant remarquer que “le sourcing local devrait atteindre 1 milliard d’euro d’achats de pièces usinées par an au Maroc à l’horizon 2022”. 
 
Pour sa part, Samir Cherfan a qualifié l’écosystème PSA au Maroc “d’unique de son genre sur le continent africain” et qui se focalise désormais sur la R&D en se donnant les moyens de réaliser des essais et de tests de vérification, notant que cette orientation s’inscrit dans la continuité du projet industriel de PSA au Maroc.  

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés