Éco-Business

Protection de l’environnement : Copag-Jaouda mise sur le high-tech

La coopérative agricole Copag-Jaouda vient de lancer une nouvelle station d’épuration de l’eau, du nom de «Green CIP». Une première au niveau africain et la deuxième de son genre au niveau mondial, est-il expliqué par l’opérateur.

Green CIP, mise en place pour un investissement de 3 MDH et un coût d’exploitation de 1 MDH par an, a pour objectif de nettoyer les eaux usées produites par les unités de production de Copag-Jaouda de la région de Aït Iaza.


Techniquement, ces eaux sont débarrassées de certains produits chimiques utilisés dans la stérilisation et la désinfection, ce qui permet de réutiliser ces eaux dans l’irrigation des cultures, et de recycler les produits chimiques récupérés. In fine, cette technologie permet également l’économie de l’eau et de l’énergie.

Copag-Jaouda avait déjà investi auparavant dans des projets de préservation de l’environnement comme l’installation de stations météorologiques permettant d’envoyer aux agriculteurs des messages pour indiquer la quantité d’eau à utiliser pour irriguer leurs cultures, en fonction de la météo et de l’humidité ou de la sécheresse de l’air, leur permettant ainsi d’en économiser.

Il y a également l’expansion de la station d’épuration de la coopérative, pour un budget total de 24 millions de dirhams, et qui a permis d’augmenter la capacité de la station de 1.000 tonnes et de la faire passer à 2.500 tonnes d’eaux usées traitées.

L’adoption de l’énergie solaire est aussi un des principaux axes dans lesquels investit la coopérative. L’objectif est de couvrir très prochainement une partie importante des besoins énergétiques de ses unités industrielles grâce aux installations d’énergie solaire.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer