Now Reading
Prospérité en Afrique : Le maroc sur le podium

Prospérité en Afrique : Le maroc sur le podium

L’Afrique du Sud, le Botswana et le Maroc sont les trois pays africains les plus prospères en 2016, selon Legatum Institute, un think tank londonien qui vient de publier son rapport 2016 sur la prospérité.

Legatum Institute a rendu public son rapport intitulé : «Africa Prosperity Report 2016», portant sur 38 pays africains en fonction de la prospérité qui y règne. Selon le think tank londonien, l’Afrique du Sud, le Botswana et le Maroc restent les pays africains les plus prospères en Afrique. La structure a établi son classement en se fondant sur les niveaux de PIB par habitant ainsi que sur 89 facteurs qu’il regroupe en huit grandes catégories : l’économie, la présence d’opportunités d’entrepreneuriat, la gouvernance, l’éducation, la santé, la sécurité, la liberté personnelle et enfin le capital social.

Le Maroc 3e
À l’instar de la précédente édition, le Maroc arrive troisième au niveau africain. Le royaume est notamment bien classé dans les domaines de la santé (3e), ainsi que des opportunités d’affaires, critère selon lequel il se classe quatrième au niveau continental. Concernant l’éducation, le Maroc se classe 8e en Afrique, alors que sur le critère mesurant «la liberté personnelle», il ne pointe qu’à la 23e place ! Avec la dynamique de développement en cours actuellement, le Maroc pourra sûrement disputer la première place à ses challengers sud-africains et botswanais lors des années, voire des décennies à venir. Il est à noter que le royaume est talonné par la Namibie, l’Algérie, la Tunisie, le Sénégal, le Rwanda et le Ghana.

Leadership sud-africain
Pour le moment, c’est toujours l’Afrique du Sud qui caracole en tête de classement grâce à ses bonnes performances dans différents secteurs. Il s’agit de l’éducation, le capital social, la santé, la gouvernance, la présence d’opportunités d’entrepreneuriat et la liberté personnelle. Toutefois, le pays de Nelson Mandela réalise des performances moyennes dans les domaines de l’économie avec un score de 12 points et de sécurité avec un score de 19 points. Le Botswana doit sa deuxième place à ses avancées en matière d’éducation, de gouvernance, de présence d’opportunités d’entrepreneuriat, de sécurité et de liberté personnelle. Le Sénégal et le Burkina Faso, lit-on dans le rapport, ont aussi réalisé de belles progressions du fait de l’amélioration de leurs performances dans les domaines de la liberté personnelle et de la gouvernance. Legatum Institute, faut-il le souligner, rappelle que le Rwanda a réalisé la plus forte progression par rapport à la précédente édition du classement grâce notamment aux réformes lancées dans le domaine du renforcement de l’État de droit et de la lutte contre la corruption.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2019 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés