Maroc

Produits de la pêche: 1,3 million de tonnes commercialisés en première vente en 2018

 

Les produits de la pêche côtière et artisanale commercialisés en première vente ont atteint un volume de 1.311.457 tonnes, pour une valeur de 7,35 milliards de dirhams, soit une progression de 1% en valeur par rapport à l’année précédente, selon l’Office national des pêches (ONP).


L’Office, qui a tenu son Conseil d’administration, lundi à Agadir, sous la présidence du ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a également indiqué, dans un communiqué, que l’année 2018 a été marquée par la poursuite du programme de développement et de modernisation du réseau de commercialisation des produits de la mer en 1ère et 2ème ventes.

Dans ce cadre, il a été procédé à l’achèvement de la construction des superstructures du nouveau port de pêche de Tanger qui a été inauguré par le Roi Mohammed VI, le 7 juin 2018, poursuit la même source. 

Ces superstructures, qui ont nécessité un investissent de l’ordre de 248 MDH, sont notamment constituées de 2 halles au poisson, l’une dédiée à la pêche côtière, l’autre à la pêche artisanale et de divers locaux et équipements destinés aux professionnels.

Par ailleurs, les travaux de construction des superstructures du nouveau port de pêche Casablanca ont été poursuivis et seront achevés au cours du dernier trimestre 2019.

Pour sa part, le réseau des marchés de gros au poisson, ayant pour objectif de mieux organiser la 2ème vente des produits de la pêche et de rapprocher les produits de la mer des consommateurs, a continué à être renforcé par l’achèvement de la construction du marché de gros au poisson d’Inezgane, de Tétouan et de Tanger.

En outre, dans le cadre de l’exécution du plan de développement du littoral, mené par le Département de la pèche maritime, et dans l’objectif de continuer à renforcer les infrastructures dédiées à la pêche artisanale, il a été procédé à l’achèvement des travaux de construction du point de débarquement aménagé d’Imourane pour un coût de 25 MDH.

L’ONP a également poursuivi en 2018, son programme de renforcement de la chaîne de froid pour mieux préserver la qualité des produits mis en vente. Ainsi, il a été procédé à la construction de neuf fabriques de glace dont 5 ont déjà été achevées. Par ailleurs, l’Office a continué à mettre en œuvre le programme de mise à niveau et de maintenance des infrastructures et équipements en vue d’assurer des conditions sanitaires optimales et aux fins de généraliser l’agrément sanitaire à l’ensemble des halles et marchés de gros au poisson qu’il gère.

En outre, dans le cadre du programme IBHAR, lancé en 2008 par le Département de la pêche maritime, qui vise la mise à niveau et la modernisation des flottes de pêche côtière et artisanale, le montant global décaissé à fin 2018, s’établit à près de 170 MDH, correspondant à un total de 1.183 dossiers traités depuis la mise en œuvre dudit programme 

En matière de développement durable, l’ONP a poursuivi son programme d’équipement en centrales photovoltaïques des sites non connectés au réseau public d’électricité. Dans ce cadre, il a été procédé à la couverture de 7 villages de pêche au niveau des provinces du Sud du Royaume. 

Cette réunion du Conseil d’administration a été l’occasion de constater les avancées réalisées en matière de modernisation et de renforcement des réseaux de commercialisation. Dans ce cadre, l’ONP a été appelé à consolider davantage le processus de commercialisation des produits de la mer et à lancer une réflexion sur son repositionnement stratégique pour lui permettre d’offrir des services encore plus performants et efficients, au service de la filière pêche.

Au cours de cette réunion, le Conseil a approuvé le rapport de gestion ainsi que les comptes annuels de l’ONP au titre de l’exercice 2018. 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer