Now Reading
Produits de la mer. L’offre se renforce

Produits de la mer. L’offre se renforce

«Dans le contexte de la crise sanitaire liée au Covid-19 et les mesures prises par notre pays pour la lutte contre la propagation de ce virus, le secteur de la pêche maritime s’est organisé, depuis le déclenchement de l’état d’urgence sanitaire, en faveur de la continuité de ses activités et de l’approvisionnement du marché», explique-ton auprès du département de la Pêche maritime.

Ainsi, depuis début mars, les débarquements s’inscrivent dans les moyennes habituelles observées durant cette période de l’année (1.900 tonnes par jour depuis mars dernier). Mais selon le département, «la période actuelle devrait connaître une offre plus importante grâce à une montée en charge des activités de pêche qui traversaient, durant le premier trimestre, la basse saison habituelle du secteur (particulièrement pour la pêcherie pélagique), ainsi que les mauvaises conditions météorologiques ayant marqué cette même période».

Autrement dit, l’offre en poissons va se renforcer. Bien entendu, les prix des produits de la mer sur les marchés devraient demeurer stables grâce à la hausse des volumes des débarquements. L’offre sera renforcée durant ce mois de ramadan. Selon le département de la Pêche, «toutes les conditions nécessaires ont été respectées afin d’offrir les produits de la pêche à des prix accessibles dans les marchés de première vente et les marchés de gros». Rappelons que toutes les infrastructures liées à l’activité de la pêche et à la commercialisation des produits de la mer sont opérationnelles, notamment les halles de poisson et les marchés de gros, en dépit de la crise sanitaire.

Sur le volet de l’approvisionnement des marchés en produits de la mer, il faut noter que ce dernier se fait de manière continue. Les volumes de produits échangés dans les marchés de gros ont augmenté de 25% durant le premier trimestre 2020 en comparaison avec la même période de 2019. Chaque jour, pas moins de 500 tonnes de produits sont écoulées dans les marchés de gros. «Le premier jour du mois de ramadan a également été marqué par l’enregistrement d’un record des volumes distribués avec 1.200 tonnes dans le marché de gros de Casablanca», note le département de la Pêche maritime.

Lire aussi

Aussi, pour assurer cette continuité, les autorités de tutelle ont mis en place un ensemble de conditions et de consignes sanitaires à respecter.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés