Sports

Premier League : Des mesures drastiques pour reprendre la compétition

Les joueurs de Premier League anglaise de football devront respecter des mesures drastiques sur le terrain, si la compétition, suspendue depuis mi-mars en raison du nouveau coronavirus (Covid-19), reprendra ses droits, rapporte jeudi le tabloïd anglais, Daily Star.

Les instances anglaises ont prévu d’interdire aux joueurs de Premier League de cracher, d’échanger les maillots et de célébrer les buts, ajoute la même source.


Ces nouvelles règles, élaborées dans le cadre de protocoles sanitaires, pourraient rester en vigueur pendant une durée d’un an. Se serrer les mains avant les rencontres sera également proscrit. Le barème des sanctions n’est pas encore connu, mais il est aussi prévu d’interdire aux joueurs de partager des bouteilles d’eau ou de cracher à l’entraînement.

La Premier League discute actuellement avec des experts médicaux, le gouvernement et les représentants des clubs, ainsi que des joueurs pour trouver un moyen de terminer la saison interrompue le 9 mars dernier, avec encore 92 matchs à disputer.

Des rencontres à huis clos, dans un nombre réduit de stades, sont notamment envisagées pour limiter les risques de contamination et aucune idée ne semble être écartée. Le syndicat des joueurs de football anglais, la Professional Player’s Association (PFA), a évoqué mardi dernier l’hypothèse d’un raccourcissement des matchs, en cas de reprise de la compétition.

La Premier League pourrait reprendre le 8 juin, à huis clos, et s’achever le 27 juillet, selon la presse britannique. Avant la suspension de la compétition mi-mars, Liverpool dominait outrageusement le championnat, devant Manchester City de l’ailier international algérien, Riyad Mahrez. Man City, qui compte un match en moins, accuse 25 points de retard sur les « Reds », à la recherche de leur premier titre depuis 30 ans.






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page