Maroc

Pr Amal Bourquia: “Dialysés, évitez les contacts, mais ne paniquez pas !”

Les patients dialysés constituent une population très vulnérable aux infections, notamment à celle du Covid-19. Amal Bourquia, Professeur de néphrologie & néphrologie pédiatrique et présidente de l’association REINS, présente quelques conseils pour se protéger…

Pourquoi une personne dialysée est-elle considérée comme un sujet à risque pouvant facilement contracter le Covid-19 ?
L’insuffisance rénale chronique entraîne, entre autres, une baisse de l’immunité et des défenses de l’organisme. Aussi, les patients en hémodialyse sont particulièrement exposés aux différentes affections. Ceci est bien identifié dans différentes études. S’agissant du coronavirus, nous agissons en extrapolation. Et de ce fait, les patients dialysés semblent constituer une des populations les plus exposées. La régularité du déplacement pour les séances, trois fois par semaine, expose les dialysés à beaucoup de risques. Aussi, cette population doit faire extrêmement attention pour éviter la contamination.


Comment une personne dialysée peut-elle minimiser ce risque ?
Les personnes dialysées doivent, comme tous les citoyens, suivre les recommandations générales imposées durant cette crise sanitaire. Il s’agit en outre d’éviter les contacts physiques avec d’autres personnes, bien se laver les mains, régulièrement utiliser des mouchoirs jetables, porter un masque…

Quelles sont vos recommandations pour qu’une séance de dialyse se passe sans risque, tant pour les dialysés que pour le personnel soignant ?
Chaque structure s’est organisée différemment. Il n’ y a plus de salles d’attente. Le rassemblement des personnes est prohibé. Les patients doivent attendre leur tour mais séparément. Le personnel soignant doit procéder à un interrogatoire rapide des patients pour savoir s’ils ont des symptômes avec des prises de température. Le port de la bavette est obligatoire. Les centres sont obligés de procéder à l’espacement des malades. Les dialysés doivent aussi procéder à un lavage correct des mains qui leur est d’ailleurs déjà imposé en temps normal. Bien entendu, le personnel du centre de dialyse doit, avant le branchement des patients, procéder au nettoyage des surfaces du matériel. Il faut également interdire ou limiter la collation durant la séance de dialyse. Le port de la bavette doit être observé durant toute la séance. Celle-ci doit être gardée à la sortie du centre. Une fois rentré à la maison, le dialysé doit prendre plus de précautions que les autres membres de la famille. Tout l’entourage du patient doit être sensibilisé à ne pas l’exposer au risque. Dans le cas où des symptômes surgissent, le patient ou l’un de ses proches doit en informer le centre. Il ne faut pas s’y rendre.
Le personnel doit également porter des bavettes et bien se laver les mains. Il doit régulièrement surveiller la température des malades, notamment au début et à la fin de la séance de dialyse.

Avec le confinement et le stress lié à la nature de la maladie, le dialysé pourrait-il être exposé au risque d’une baisse de son immunité ?
En effet, avec le confinement et le stress, il y a un risque que l’immunité des dialysés baisse davantage. Le centre doit accompagner ses patients en essayant de ne pas aborder le sujet durant la séance et rassurer les patients non seulement par l’application des mesures de protection, mais aussi en leur donnant l’espoir que tout se passera bien car il y a des dialysés qui pensent qu’ils pourraient mourir en premier à cause du Covid-19.

Le confinement modifie-t-il également le mode de vie et, surtout, le régime alimentaire que doit suivre un dialysé ?
Il faudrait garder une certaine activité dans la journée et respecter les heures des repas. Là, pour les dialysés, il est important de respecter le régime alimentaire pour éviter les risques. Ils ne doivent pas, par exemple, augmenter leur consommation de fruits et légumes. Il faut aussi veiller à avoir un bon sommeil car c’est important pour la santé du patient.

Que faut-il faire si un dialysé contracte le virus ? Y a-t il aujourd’hui des centres dédiés aux dialysés atteints du Covid-19 ?
Normalement, le patient dialysé doit faire plus de tests. S’il est atteint du virus, il doit prendre les mêmes traitements et observer les mêmes précautions, dont l’isolement. Sur ce dernier point, soit le patient est gardé au centre mais dans une salle séparée, soit il fait ses séances mais à des heures décalées de celles des autres patients. Bien entendu, la surveillance et les mesures de protections doivent être renforcées pour s’adapter aux besoins d’un patient dialysé atteint du Covid-19. Cela dit, à ma connaissance, il n’y a pas encore de centre dédié aux dialysés atteints du Covid-19. Et je n’ai pas eu connaissance d’un cas de dialysé atteint de ce virus. Toutefois, il faut faire un diagnostic précoce car cela aide dans le traitement. Le plus important est de ne pas paniquer. 






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page