Éco-Business

Pole position pour le Maroc qui détient la meilleure connexion Internet du Maghreb

 

Selon une étude réalisée par Speedtest Global Index, une entreprise chargée d’évaluer la vitesse et la performance des connexions internet à travers le monde, le Maroc détrône l’Algérie, la Tunisie, la Libye et l’Égypte, en matière de connexion Internet mobile et fixe.
 
Cette étude qui a été réalisée pour les 2e et 3e trimestres de 2019 et qui concerne les 5 pays du Maghreb, inclut des données sur les vitesses de téléchargement, la disponibilité 4G et le temps passé sur les diverses technologies mobiles.
 
Dans la région d’Afrique du Nord, c’est au Maroc que revient la vitesse de téléchargement moyenne la plus rapide pour le haut débit fixe avec une valeur de 15,38 Mbits/s. L’Internet est 69,0 % plus rapide qu’en Égypte, qui occupe la 2e place avec une vitesse de 9,10 Mbits/s. La Libye se classe 3e avec une vitesse de 8,92 Mbits/s, suivie par la Tunisie et l’Algérie avec une vitesse de 8,64 Mbits/s et 4,55 Mbits/s, respectivement.
 
L’Égypte qui a toutefois noté une nette progression en matière de vitesse de téléchargement haut débit fixe avec une augmentation incroyable de 55,5 % entre le 2e et le 3e trimestres 2019. Les quatre principaux fournisseurs d’accès à Internet en Égypte ont enregistré des débits plus élevés au cours de cette période avec des vitesses de téléchargement moyennes augmentant de 59,2 % pour WE Internet, 55,4 % pour Orange, 21,7 % pour Etisalat et 17,1 % pour Vodafone.
 
La Libye est le deuxième pays en Afrique du Nord dont la vitesse de téléchargement haut débit fixe s’est nettement améliorée avec une hausse de 29,9 %. La vitesse de téléchargement a augmenté de 27,2 % pour le Maroc et de 10,8 % pour la Tunisie.
 
Pour les 2e et 3e trimestres 2019, la vitesse de téléchargement moyenne pour le haut débit fixe a diminué de 6,2 % en Algérie.
 
 
Vitesse de téléchargement sur mobile
 
Le Maroc, qui est le pays avec le débit Internet le plus rapide d’Afrique du Nord, était classé 54e du Speedtest Global Index en octobre 2019. La vitesse de téléchargement moyenne sur mobile du Maroc, entre le 2e et le 3e trimestre 2019 ,était de 27,01 Mbits/s.
 
Après le Maroc, la Tunisie était 2e avec une vitesse de 24,50 Mbits/s, l’Égypte 3e avec une vitesse de 16,86 Mbits/s, tandis que l’Algérie et la Libye étaient pratiquement ex aequo avec une vitesse de 9,63 Mbits/s et 9,62 Mbits/s respectivement. Entre le 2e et le 3e trimestre 2019, le Maroc a enregistré la progression la plus importante en termes de vitesse de téléchargement moyenne sur mobile par rapport aux autres pays d’Afrique du Nord, avec une hausse de 24,5 %. Maroc Telecom a rapporté une augmentation de 40,1 % pour la vitesse de téléchargement moyenne, tandis qu’Inwi et Orange ont fait part d’une hausse de 11,9 % et 5,5 %, respectivement.
 
La deuxième augmentation la plus importante en matière de vitesse de téléchargement moyenne a été enregistrée en Algérie avec une valeur de 20,5 %, suivie par la Tunisie (12,1 %) et la Libye (8,6 %). La vitesse de téléchargement moyenne sur mobile a diminué de 3,4 % en Égypte au cours de la même période. Rabat et Casablanca présentent les vitesses de téléchargement haut débit fixe moyennes les plus rapides entre le 2e et le 3e trimestre 2019. Tripoli arrive en 3e place tandis qu’Oran présente la vitesse de téléchargement haut débit fixe moyenne la plus lente pour la même période.
 
Les données de la province d’Alger (Algérie) ont révélé que celle-ci était la deuxième ville avec la vitesse de téléchargement haut débit fixe la plus lente. Sfax (Tunisie) était la 3e ville avec la vitesse la plus lente.
 
Côté mobile, les villes de Rabat et de Casablanca se classent encore 1re et 2e, respectivement, pour la vitesse de téléchargement moyenne la plus rapide entre le 2e et 3e trimestre 2019. Sfax atteint la 3e place. Oran et Alger occupent respectivement les 1re et 2e places de la liste en matière de vitesses de téléchargement sur mobile moyennes les plus lentes pendant cette période. Tripoli est la 3e ville avec la vitesse la plus lente.
 
 
Disponibilité de la 4G
 
Entre le 2e et le 3e trimestre 2019, c’est encore au Maroc que la 4G était la plus disponible : les utilisateurs pouvaient accéder à la 4G LTE dans 83,3 % des emplacements étudiés. La Tunisie se classait 2e avec une disponibilité de la 4G égale à 64,4 %, l’Égypte était 3e avec 60,9 %, l’Algérie 4e avec 45,5 % et la Libye 5e avec 15,6 %.
 

Lors d’une réunion du Conseil d’administration de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT), consacrée à l’examen des résultats et des réalisations de l’Agence au titre de l’année 2019, le chef du gouvernement Saâd Dine El Otmani a salué les résultats positifs obtenus au niveau du secteur des télécommunications, avec un nombre de clients internet ayant atteint plus de 26 millions, pour un chiffre d’affaires qui devrait atteindre environ 33 milliards DH au cours de cette année, soit une hausse de 2 milliards DH par rapport à 2017.


El Otmani a par la même occasion souligné l’importance du secteur des télécommunications et des technologies de l’information qui est l’un des axes principaux qui contribuent au développement socio-économique intégré.

Le Chef du gouvernement a également félicité l’activation du service du roaming (itinérance) national des services de téléphonie et d’internet 4G dans les 3.400 régions incluses dans le cadre du service de télécommunications de base, ce qui bénéficiera aux personnes ne désirant pas changer d’opérateur, saluant au passage la baisse des tarifs d’interconnexion dans les réseaux fixes et mobiles en faveur du pouvoir d’achat des citoyens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer