Éco-Business

Poisson brésilien. Quelles espèces intéresseraient le Maroc?

L’information a vite fait le tour des médias: Le Maroc ouvre son marché à l’importation du poisson brésilien.

Annoncée par le ministère brésilien de l’Agriculture sur son site officiel, la confirmation de l’ouverture des barrières du royaume devant le poisson brésilien a réjoui les officiels de ce pays qui pourra désormais se positionner parmi les pays fournisseurs du royaume.


Le Maroc a reconnu, jeudi 6 février, le certificat sanitaire international présenté par le Brésil pour l’exportation de poisson », précise le ministère.

Selon le secrétaire brésilien à l’Aquaculture et la pêche, Jorge Seif Júnior, l’année dernière, le Maroc a importé l’équivalent de 240 millions de dollars de poisson du monde entier.

« Le Brésil pourrait faire partie de ce marché », a-t-il déclaré, ajoutant que le gouvernement cherche de nouveaux marchés pour écouler sa production, dont les volumes vont crescendo.

Mais justement, le Maroc étant un pays pêcheur, il reste à savoir quelles espèces pourraient intéresser le marché national? Cela d’autant que le poisson marocain est lui-même assez apprécié sur le sol brésilien.

En chiffres, par exemple sur le premier semestre de 2019, les exportations marocaines de poisson avaient généré un montant de 236 millions DH.

Selon Jorge Seif Júnior, le Maroc serait particulièrement intéressé par les belles raies du Brésil, les calmars et les crevettes.

SOUTENEZ LesEco.ma DANS SA MISSION D’INFORMATION
En cette période difficile, LesEco.ma a besoin de votre soutien. Votre fidélité et votre engagement sont décisifs pour la pérennité et le développement de notre site web . SI VOUS SOUHAITEZ SOUTENIR NOTRE MISSION, FAITES UN DON GRATUITEMENT EN REGARDANT UNE PUBLICITE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page