Opinions

PLF 2021 : bon courage au gouvernement

EDITO. Il en faudra du courage au gouvernement pour enregistrer, en une année, des résultats probants dans la réforme du secteur public. Ce chantier, vaste et stratégique, fait partie des trois grands axes du projet de loi de Finances 2021. On parle là d’années de cumul et de strates de déficiences, ce qui ajoute à la complexité d’une tâche déjà bien ardue de par la multiplicité des institutions concernées et l’imbrication de leurs missions. C’est pourquoi, corriger en une année -qui plus est se trouve être la dernière ligne droite vers la fin du mandat gouvernemental- des lacunes et aberrations dont certaines que l’administration publique traîne depuis la fin du protectorat, semble pour le moins être un chantier titanesque. De par les orientations royales tracées à ce sujet, le défi est clair. Il faudra remettre à plat tout cet écosystème, remédier aux dysfonctionnements et doter le pays d’un secteur public à la hauteur de ses ambitions et en totale symbiose avec les différentes stratégies nationales.

Le Maroc mérite également un secteur public efficient, transparent, avec des ressources optimisées et des missions définies. C’est au regard de cet objectif que la rationalisation et l’exemplarité deviennent les deux critères-clés sur lesquels le gouvernement devra activement travailler dans le cadre de ce chantier. Autre raison de souhaiter tout le courage au gouvernement, celui-ci aura à marquer une rupture avec les pratiques du passé et ancrer la rationalité et la probité à tous les niveaux du secteur public. Tout cela en une année ? Espérons que l’on attaquera ce chantier en commençant par la chasse aux chaises vides, la lutte contre la corruption, l’annulation des dépenses budgétaires superflues et la fin des excès de pouvoir et des délits d’initiés. Certaines habitudes ont certes la peau dure, mais avec ingénierie et fermeté, il n’est jamais trop tard pour bien faire !


Meriem Allam / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page