Now Reading
Parkings: Fès entre dans l’ère de la SDL

Parkings: Fès entre dans l’ère de la SDL

Après deux années d’étude et d’amendements, le ministère de l’Intérieur a donné, en fin de semaine dernière, son accord concernant le projet de la société de développement local (SDL) relative à la gestion du stationnement «Fès Parking SA». La dernière mesure rectificative proposée par la tutelle porte sur la réglementation de l’intervention des contrôleurs assermentés pour les contraventions liées au service public de stationnement.

En effet, après le lancement de la SDL -dont la commune est actionnaire-, les contraventions ne pourront être établies par les services de la commune ou encore de la SDL. D’où la nécessité de mettre en place un cadre réglementaire pour l’élaboration et la perception des pénalités suite à l’infraction des règles de stationnement dans le périmètre couvert par la commune. Il est à noter que, lors du processus de sélection, la commune de Fès n’a reçu que trois offres, dont deux répondent aux conditions de consultation.

«Ce nombre très limité de soumissionnaires s’explique par les moyens financiers et les technologies de pointe exigés dans le cahier des charges, que devra produire le futur partenaire», nous explique un responsable au sein de la commune.

C’est ainsi que l’offre du groupement KLB, constitué des sociétés Kiunsys (Italie), Liberologico (Italie) et Bigazzi (France), a été retenue. Le durée du marché est de 25 ans.

Notons qu’en prenant en compte les expériences d’autres villes marocaines ou à l’étranger, la commune de Fès a décidé de ne pas opter pour les sabots comme «mesure de sanction» pour les automobilistes. En effet, la SDL va opter pour une technologie de pointe et compte mettre en place un système de RFID (Radio Fréquence Identification) et de NFC (Communication en champ proche). Ces deux systèmes vont permettre aux automobilistes de créditer au préalable leur carte de stationnement magnétique dont les unités seront consommées de manière instantanée (par seconde) à hauteur de 2 DH/heure. L’automobiliste pourra également, via son téléphone, recharger sa carte, mais aussi prolonger ou réduire la durée de son stationnement.

En cas d’infraction ou de non-paiement des redevances de stationnement, les usagers pourront désormais régulariser leur situation dans un délai de 48 h suivant la remise de la contravention, et ce en payant une pénalité de 2 DH pour chaque heure de retard. Si les usagers dépassent ce délai, le montant de la pénalité sera multiplié par 50 pour chaque heure de stationnement non payée.

74 MDH pour un parking Place Florence
Selon les clauses du cahier des prescriptions spéciales, la société chargée de ce service devra investir, dans un premier temps, une enveloppe de 74 MDH dans la construction d’un parking de deux étages en sous-sol au niveau de la Place Florence (centre-ville) d’une capacité de 500 voitures. La société sera chargée de toutes les études techniques et des documents administratifs nécessaires à la réalisation de ce projet dans un délai qui ne dépassera pas 10 mois après signature du contrat, outre une période de deux mois pour le lancement effectif des travaux. La commune exige également un montant de 6 MDH qui sera encaissé annuellement. Cette somme sera révisée chaque année sur la base des augmentations des prix des tickets et des espaces exploités par la société.

Un service intelligent aux automobilistes
Le cahier des charges établi par les membres de la commune précise que la SDL doit mettre en place des techniques permettant un paiement à l’espace (PBS: Pay by Space), un stationnement avec des prix dynamiques (PDP, Parking Dynamic Pricing) et une gestion active de la demande de transport (ATDM, Active Transport Demand Management).

Lire aussi

La société doit également permettre aux automobilistes de payer, de réserver des espaces (dans les parkings avec barrières) et de connaître la durée exacte du stationnement via smartphone. Des cartes prépayées des parkings seront également disponibles. Ce service intelligent de gestion des places de parking aura pour objectif de permettre aux automobilistes un stationnement plus rapide. Une application mobile et un site web permettront aux usagers d’acheter leur ticket en ligne et de trouver une meilleure place de stationnement d’un simple clic. Il est donc question d’optimiser la circulation et de rendre plus accessible le stationnement.

Intégration des gardiens actuels
Sur le volet social, les clauses du cahier des charges de la société de développement local stipulent que «dans sa phase de recrutement, la SDL doit intégrer dans un premier lieu les gardiens qui travaillent actuellement sous des contrats avec la commune, en plus du personnel qualifié pour expliquer cette technologie aux citoyens».

Il faut préciser que la commune a déjà établi la liste de l’ensemble des gardiens de parkings qui exercent actuellement, assortie de la délimitation de leur périmètre d’action. Suite à un diagnostic réalisé par les autorités locales des parkings de la ville, on remarque que seuls 10% des parkings à Fès sont sous contrat avec la commune, les autres sont illégalement exploités. 90% de ces contrats avec la commune sont concentrés dans l’arrondissement Agdal.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés