Opinions

Ouverture des frontières : le Maroc ne s’est toujours pas décidé

«Nous n’avons aucune visibilité». Telle est la réponse que je me vois contraint de formuler systématiquement à la question du moment: «à quand l’ouverture de nos frontières avec l’Europe ?». Une question qui est sur toutes les lèvres, ou du moins celles des personnes concernées ou ayant des proches bloqués de part et d’autre des deux rives de la Méditerranée.

Certes, l’Union européenne a levé les restrictions de voyage pour les résidents d’une quinzaine de pays, dont le Maroc. Mais quel est l’intérêt d’une telle mesure si le Maroc n’a toujours pas ouvert ses frontières, ni pour l’UE, ni pour d’autres pays ? Sage décision ou erreur? La vérité est ailleurs.


Une chose est sûre: si le Maroc fait partie d’une liste de pays choisis par l’UE, ce qui est déjà flatteur en soi, c’est parce qu’il répond à une série de critères et d’évaluations effectuées toutes les deux semaines. Ces critères ont notamment trait à l’évolution de la pandémie, à la gestion globale de la crise sanitaire et à des considérations économiques.

Toutefois, tant que les frontières ne seront pas officiellement ouvertes pour le Maroc, il sera toujours impossible de prévoir un vol Maroc-UE. Si les rapatriements de Marocains à l’étranger ont déjà commencé, beaucoup sont toujours coincés dans certains pays comme le Royaume-Uni ou le Canada. Et ils attendent avec impatience de savoir quand les frontières marocaines vont effectivement rouvrir. C’est peut-être une des décisions les plus délicates que l’Exécutif ait eu à prendre depuis le début de la pandémie. L’objectif étant de préserver tout ce que nous avons acquis, en sachant que beaucoup de Marocains ont hâte de rentrer au bercail et de retrouver leurs proches.

Hicham Bennani – Les Inspirations ÉCO

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer