Maroc

Opération Marhaba. Les ports d’Algésiras et Tarifa s’activent

Les autorités du port d’Algésiras et de Tarifa ont procédé à un renforcement de leur dispositif pour accueillir les MRE durant l’opération Marhaba, qui devrait marquer un nouveau record de transit.


Les autorités portuaires de la Baie d’Algésiras (APBA) se retroussent les manches pour accueillir l’opération traversée du détroit ou Marhaba comme elle est dénommée du côté marocain. L’administration portuaire qui gère le terminal d’Algésiras et celui de Tarifa a annoncé à cet effet une série de nouveautés. La plus importante concerne le port de Tarifa. Contrairement aux éditions précédentes, l’établissement continuera à accueillir les voitures durant les week-end de grande affluence. Toutefois, seuls les voyageurs munis d’un billet avec date et heure de départ précisés seront admis dans l’enceinte des couloirs donnant accès à l’embarquement des voitures. Les voyageurs ayant acquis un billet ouvert seront réorientés vers le port d’Algésiras, qui s’accapare 75% du total du trafic maritime durant cette période.

D’où le besoin de planifier à l’avance son voyage
C’est d’ailleurs l’une des recommandations majeures de l’ensemble des neufs ports espagnols participant à cette opération. Cette mesure, fort louable, devrait désengorger ce petit port dont la capacité d’accueil est limitée. Toutefois, malgré son prix relativement plus cher en comparaison avec un billet faisant la liaison Algésiras- Tanger Med, les voyageurs automobilistes le préfèrent pour des raisons de proximité.

De plus, les formalités douanières sembleraient être plus souples et surtout plus rapides au port de Tanger-ville que dans celui de Tanger Med, de l’aveu de plusieurs MRE consultés par Les Inspirations ÉCO. Ceux-ci ont déploré, durant plusieurs occasions, les longues et fastidieux délais d’attente au port de Tanger-Med. L’astuce qui circule entre les MRE ayant choisi ce port pour débarquer est de faire coïncider son arrivée avec la présence du souverain dans la zone. Légende ou pas, une chose est sûre : le port de Tanger- Med serait victime de son succès. Un succès qui n’est, toutefois, pas accompagné par un renforcement des effectifs des douaniers sur place, comme en attestent les doléances des MRE sur les réseaux sociaux.

De son côté, le port d’Algésiras a renforcé les mesures de contrôle des passeports par les agents de la Police nationale espagnole en installant de nouveaux postes. Ceux-ci passent de 8 à 13 unités selon ce qu’a indiqué l’APBA dans un communiqué. Concernant la logistique mise en place du côté espagnol, l’APBA a souligné que 250 agents ont été recrutés pour renforcer le dispositif sécuritaire. À Algésiras, l’ensemble des acteurs intervenant dans cette opération ont été réunis au sein d’un seul édifice. Appelé Centre des services OPE, celui-ci regroupe le personnel du consulat mobile d’Algésiras, la Fondation Mohammed V pour la solidarité, la Croix-rouge ainsi que le service andalou de Santé. De surcroît, l’APBA a annoncé que des nouveaux scanners ont été installés aux stations maritimes de Tarifa et d’Algésiras. Cette année comptera aussi sur la mise en place d’une carte d’interchangeabilité qui sera adoptée durant les périodes d’entrée en vigueur de ce principe permettant d’accéder au prochain embarquement, même s’il s’agit d’une compagnie concurrente. Comme le rappelle l’APBA, le port d’Algésiras et de Tarifa cumuleront 50 rotations durant cette saison. Cinq compagnies maritimes assureront la liaison Algésiras-Tanger Med, deux entre Tarifa-Tanger ville et trois entre Algésiras-Sebta. Environ 3,3 millions de passagers et 700.000 véhicules sont attendus durant cette édition qui marque le trentenaire de cette importante opération.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer