Culture

Offshoring au Maroc: La déontologie interrogée

L’impact des avis des consommateurs sur la -e-réputation des établissements, n’est, désormais, plus à prouver. (Capture vidéo de l’émission)

Durant l’émission «Capital», diffusée dimanche dernier sur M6, l’équipe de tournage s’est rendue au Maroc en se faisant passer pour des clients souhaitant «acheter des commentaires favorables» sur TripAdvisor, un site web mondialement reconnu qui offre des avis et des conseils touristiques émanant de consommateurs.

Dans le reportage, tourné en caméra cachée, on pouvait voir un responsable d’une startup marocaine expliquer comment les commentaires sont rédigés par ses équipes et publiés sur Internet en usurpant, numériquement, l’identité de vrais Facebookers.


Les «clients» français ont dû payer 300 euros, sans aucun contrat, pour avoir une vingtaine de commentaires favorables sur TripAdvisor, des commentaires qui seront supprimés quelques jours après pour non-conformité.

Rappelons que le programme eGov du royaume du Maroc vise, à travers l’offshoring, un chiffre d’affaires d’au moins 16 MMDH pour 110.000 à 120.000 emplois d’ici à 2020. Ne serait-ce pas temps de se poser la question sur la déontologie et la régulation du secteur?

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer