Now Reading
Nouveau départ pour les relations économiques

Nouveau départ pour les relations économiques

L’économie numérique, la santé et la modernisation de l’administration… voici en somme les nouveaux secteurs sur lesquels le Maroc et le Portugal comptent collaborer. Des accords, mémorandums et déclarations d’intention ont été signés entre les gouvernements des deux pays à l’occasion de la tenue de la 13e rencontre de haut niveau.

Cantonnée à des échanges commerciaux déséquilibrés, la relation économique entre le Maroc et le Portugal évolue vers un partenariat plus ancré avec une coopération renforcée dans plusieurs secteurs. À l’occasion de la tenue de la 13e rencontre de haut niveau entre le Maroc et le Portugal les 4 et 5 décembre, les deux chefs de gouvernements des deux pays ont supervisé la signature d’une liste de nouveaux accords. Pas moins de 12 conventions et déclarations d’intention ont été signées par les officiels des deux parties. Il s’agit notamment d’un mémorandum d’entente en matière de coopération triangulaire dans des pays tiers.

Partenariat digital
Dans ce sens, le Premier ministre portugais a fait part de la volonté de son pays de nouer des partenariats avec le Maroc pour renforcer sa présence dans le continent africain où le royaume «joue désormais un rôle de premier plan» dans plusieurs domaines. Le Premier ministre portugais a mis en exergue la politique mise en place par le Maroc pour contribuer au développement de l’Afrique. L’emploi est également un sujet saillant pour les deux pays qui ont décidé d’adopter une déclaration d’intention de coopération dans les domaines de l’emploi visant à renforcer le partage d’expériences et d’expertises dans le domaine. Un accord sur la coopération dans le domaine de la fonction publique et de la modernisation de l’Administration a également été signé. Il faut dire que l’expérience portugaise en la matière est concluante. Ce pays ibérique a procédé à la mise en place d’une stratégie nationale intégrée engageant l’État pour sa mise en application au plus haut niveau. L’accent a été mis sur le programme gouvernemental dans le domaine de la réforme administrative, notamment le volet relatif à la transition numérique. Dans ce sens, les deux pays se sont liés d’un protocole de coopération relatif à la coopération dans le domaine du Gouvernement digital, et des technologies de l’information. «Un accord qui vise en particulier à promouvoir l’administration en ligne et la société de l’information», indique le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique.

Échange d’expertises
Les deux parties se sont par ailleurs accordées sur un Plan d’action de coopération dans le domaine portuaire et maritime pour la période 2018-2019 et d’un mémorandum d’entente sur la coopération en matière de Santé. Le ministère de l’Énergie et des mines a également procédé à la signature d’un Mémorandum d’entente dans les domaines de la Géologie et des mines. Grande destination touristique, le Portugal peut en outre apporter son savoir-faire dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie touristique marocaine. Dans ce sens, un programme d’application dans le domaine du tourisme portant sur la période 2017-2019 a été acté. La coopération entre les deux pays est également importante dans le domaine énergétique. À l’occasion de la 13e RHN, Masen s’est liée d’un Mémorandum d’entente spécifique dans le domaine des énergies renouvelables avec le secrétariat d’État en charge de l’énergie auprès du ministère de l’Économie portugais. Dans le même registre, l’Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE) et l’Agence portugaise de l’énergie (ADENE) ont également signé un mémorandum d’entente sur la coopération en la matière. Dans le sillage des recommandations de l’Union européenne, d’autres secteurs d’activité non-économiques ont fait l’objet d’accords, notamment en ce qui concerne la culture, la coopération scientifique et cinématographique. La visite de la délégation portugaise s’est également démarquée par la tenue des travaux du Forum économique maroco-portugais mardi dernier à Rabat, en présence du chef de gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, et de son homologue portugais, Antonio Costa. Placé sous le thème «Des synergies pour le co-investissement industriel», ce forum a été marqué par la participation d’une importante délégation d’entreprises portugaises et d’opérateurs économiques marocains s’activant dans divers domaines. Cet événement, organisé par la  CGEM visait à promouvoir les opportunités d’affaires et d’investissements dans des domaines clés et de développer de nouveaux partenariats entre les deux communautés d’affaires. Au programme, une séance plénière et des ateliers sectoriels portant sur l’énergie, l’eau et l’environnement, les BTP et les infrastructures, ainsi que l’industrie (automobile, textile…) et les services.

Lire aussi

Nouveaux secteurs
À cette occasion, le ministre de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy et le ministre portugais de l’Économie, Manuel Caldeira Cabral, ont tenu une rencontre officielle. Tous  deux   ont souligné l’importance de favoriser les rapprochements entre les opérateurs marocains et portugais dans des secteurs offrant des opportunités indéniables d’investissement. Ils se sont félicités, à cet égard, de la signature en octobre dernier d’un protocole de coopération entre l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement et l’Association textile portugaise  visant à constituer un écosystème mode transnational, ainsi que de deux autres accords entre l’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile   et respectivement l’Association portugaise des fabricants de l’industrie automobile et l’Association portugaise de l’industrie de moules. Ces  accords visent à renforcer la coopération dans le secteur de l’automobile. Les relations économiques entre le Maroc et le Portugal ont connu une évolution  ces dernières années avec un volume des échanges de 1,4 milliard d’euros en 2016. Le Maroc est le premier partenaire commercial du Portugal dans le monde arabe, son 2e partenaire en Afrique et son 10e fournisseur au niveau mondial. Pour sa part, le Portugal a gagné 8 places entre 2014 et 2016 sur le plan commercial avec le royaume. Les opérateurs portugais optent de plus en plus pour la destination Maroc. À ce jour, 200 entreprises portugaises se sont implantées dans le royaume dans différents secteurs d’activité.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés