Culture

Nora Toutain : « J’ai grandi entourée de femmes fières et fortes »

Chanteuse vitaminée, Nora Toutain propose un single en hommage aux Marocaines et à la femme tout court, intitulé «Women». C’est un single plein de belles ondes, sublimé par un clip tourné pendant le confinement et qui capte des instants de vie, de joie, de fête. Rencontre avec une Franco-Marocaine qui a choisi Montréal pour deuxième maison.

Quel est le point de départ de «Women» ?
J’ai grandi entourée de femmes fières et fortes. Des déesses-guerrières prêtes à tout affronter, dans l’audace et l’amour. Je voulais leur chanter un hymne festif et explosif !


Comment donnez-vous vie à une chanson ?
«Women» est, selon moi, un exemple parfait d’une chanson qui prend vie avec le temps. Elle a tout d’abord émergé timidement en tant que «voice memo» sur mon téléphone, avec piano et voix seulement … même si dès le départ, j’avais une idée bien claire quant à l’orientation instrumentale et l’arrangement. Puis, lorsque je l’ai enregistrée avec mon groupe au complet, la chanson a pris un second souffle. Le mix complet, suivi du mastering, lui ont ensuite donné toute son identité. Avec le clip, cette identité s’affirme et s’épanouit. C’est un symbole fort pour moi, car il a été réalisé à Rabat, dans mon milieu et met en valeur mes proches. Enfin, il y a le live! J’avais déjà joué «Women» à plusieurs reprises en concert, et c’est fou de sentir comment une chanson grandit chaque fois qu’elle est interprétée.

Comment pourriez-vous définir votre style de musique, votre univers ?
Mon style est assez éclectique et puise de sources diverses, tels que le jazz, soul-rnb, neo-soul, le reggae, funk, rock, pop… mais aussi la musique classique, musique traditionnelles et populaire. De Tinariwen à Beyoncé … d’Oumou Sangare à Jack Garrett, et passant par Tchaikovsky, Sarah Vaughan, Pink Floyd ou encore Bob Marley !

Quelles sont vos sources d’inspiration?
Pour moi, c’est la Vie, avec toute sa richesse inépuisable au quotidien, qui m’inspire tout simplement.

Comment est née l’idée du clip ?
Je savais dès le départ que je ferai un clip pour «Women», qui serait totalement différent de celui de «Bad at Love», mais je n’étais pas encore fixée sur l’idée. À quelques jours d’une fête de famille, organisée l’été dernier à Rabat, j’étais encore en train de me questionner – avant de réaliser que la réponse était sous mes yeux : toutes les femmes qui m’ont inspirées pour écrire les paroles de Women étaient présentes à cette fête. Je ne pourrais avoir meilleur actrices dans leur pleine authenticité !

Comment est née votre envie de faire de la musique ?
La musique en tant que telle a toujours fait partie de moi – dès mon plus jeune âge. J’ai baigné dans une maison de mélomane, et depuis toute petite, je «jammais» avec mon frère et mon père à la guitare ou au piano. Par la suite, l’idée d’entreprendre une carrière en musique s’est concrétisée lorsque je suis arrivée à Montréal, où j’ai découvert une scène musicale très riche.

Pourquoi avoir choisi le Canada ?
Initialement – j’ai choisi Montréal pour y faire mes études supérieures à McGill en Science environnementale. Une fois mon bachelor achevé, la musique a vite pris le dessus. Je me suis alors inscrite à un nouveau bachelor en Interprétation Chant Jazz à l’Université de Montréal, pour approfondir mes connaissances théorique et travailler ma technique de chant. J’ai terminé ce cursus en 2018, et depuis, je travaille sur mon premier album.

Quels sont vos projets ?
Actuellement je prépare la sortie de mon premier album scindé en deux volumes, chacun est constitué de six chansons. J’aurais dû le présenter en concert au mois de mai, mais la Covid-19 a tout bouleversé. Cela ne m’empêche pas de préparer un autre clip pour l’une des chansons du volume 2 et d’avancer en parallèle sur l’écriture de mon prochain album. J’ai aussi pour projet de donner des concerts au Maroc, dès que l’occasion se présentera. q

Jihane Bougrine / Les Inspirations Éco

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer