Maroc

Nasser Zefzafi en grève de la faim

Le leader du mouvement de contestation sociale du « Hirak », Nasser Zefzafi a commencé jeudi une grève de faim pour manifester contre ses conditions de détention. C’est ce qu’a annoncé son père dans une vidéo publiée sur Facebook.

« Il est décidé à ne plus manger ni boire jusqu’à ce que ses revendications soient satisfaites. C’est une grève de non-retour », a déclaré son père Ahmed Zefzafi à l’AFP. « Il ne demande que les droits dont bénéficient les autres prisonniers : qu’on le sorte de l’isolement en cellule individuelle et le mette dans une cellule digne où il puisse voir et parler » avec les détenus, a-t-il ajouté. 


Selon lui, son fils ne comprend pas pourquoi un traitement « aussi sévère » lui est réservé. 

Tout en demandant à être enterré dans sa ville natale d’Al-Hoceima, Nasser Zefzafi a réclamé à sa famille, lors d’un appel téléphonique depuis la prison, de ne pas intervenir dans cette affaire et de ne pas essayer de le dissuader d’arrêter sa grève.

                                                                                               

La direction de la prison Oukacha de Casablanca, où il est détenu, n’a fait aucun commentaire sur le sujet.

Arrêté en mai 2017 en pleine contestation sociale dans la région du Rif, Nasser Zefzafi avait été condamné fin juin à 20 ans de prison pour « complot visant à porter atteinte à la sécurité de l’État », au terme de neuf mois d’un procès fleuve réunissant un total de 53 prévenus.

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer