Politique

Mustapha Sehimi décrypte le discours royal

Le discours adressé par SM le Roi Mohammed VI à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône s’inscrit sous le double signe de la relance économique et de l’Etat social, a affirmé le politologue et universitaire Mustapha Sehimi.

Dans une déclaration à la MAP, M. Sehimi a indiqué que le discours du Trône a, d’abord, mis en exergue l’esprit de maturité et de responsabilité des Marocains confrontés à la pandémie de la Covid-19 depuis près de cinq mois.


Rappelant l’élan de solidarité qui s’est exprimé dans une conjoncture difficile, marquée par l’ampleur de la crise et son immense impact sanitaire, social et économique, le politologue a mis en avant la décision de SM le Roi de mettre en place un Fonds spécial dédié à la lutte contre la Covid-19 et ses répercussions, soulignant que la mobilisation de tous a permis de financer les mesures d’appui social et les équipements médicaux nécessaires.

M. Sehimi a aussi mis l’accent sur la décision de SM le Roi de consacrer 5 milliards de dirhams qui seront affectés à la Caisse Centrale de Garantie, dans le cadre de la relance économique et l’annonce par le Souverain d’un plan ambitieux de relance pour soutenir le niveau d’activité de l’appareil productif et préserver l’emploi.

Ainsi, l’universitaire a relevé que tous les moyens disponibles seront mobilisés pour soutenir les unités de production (PME et TPME) qui constituent l’ossature essentielle de l’économie nationale.

M. Sehimi s’est ensuite attardé sur le Fonds d’investissement stratégique, qui aura à appuyer et consolider les activités de production, d’accompagnement et de financement tournées vers des grands projets d’investissement public-privé.

Pour les 120 MMDH (11% du PIB) dont SM le Roi a annoncé l’injection dans l’économie nationale, le politologue a estimé qu’ils permettront de soutenir et stimuler la relance économique.

Il a ensuite mis en exergue la « grande réforme » du secteur public pour améliorer son efficience économique et sociale et donner davantage de cohérence aux établissements et entreprises publics.

Dans ce sens, il a fait allusion à l’annonce par SM le Roi de la création de l’Agence Nationale dont la mission est de gérer stratégiquement le secteur public et assurer le suivi des performances des établissements publics.

Le discours royal a également insisté sur la priorité à donner à la question sociale, a souligné M. Sehimi, mettant l’accent sur la généralisation de la protection sociale au cours des cinq prochaines années, selon un programme par étapes, à savoir la généralisation de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), les allocutions familiales avant de s’étendre à la retraite et à l’indemnité pour perte d’emploi.

« Pour le Souverain, cette crise doit être une grande opportunité pour mieux appréhender une vision, un processus et une bonne gouvernance économique et sociale. Un décryptage de ce qui a été fait et de ce qui reste à entreprendre », a conclu M. Sehimi






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page