A lire aussi

11-09-2019 13:22

“Boys don’t cry” au Maroc

«Boys don’t cry» débarque au Maroc pour une tournée du 17 au 26 septembre à Casablanca, Marrakech,…
Rejoignez nous sur :
Monde

La nourriture industrielle pour bébé contient souvent trop de sucre et son étiquetage prête à confusion, prévient lundi l'OMS. Par ailleurs, de nombreux produits sensés s’adresser aux tout-petits seraient inappropriés pour leur âge et donc potentiellement dangereux pour la santé.

Des ingrédients et des aliments inappropriés
"Dans environ la moitié des produits examinés (...), plus de 30% des calories provenaient des sucres totaux et environ un tiers des produits contenaient du sucre ajouté ou d'autres édulcorants", note la branche européenne de l'Organisation mondiale de la santé, après avoir étudié près de 8.000 produits dans plus de 500 magasins entre Vienne (Autriche), Sofia (Bulgarie), Haïfa (Israël) et Budapest (Hongrie) de novembre 2017 à janvier 2018.

Un apport élevé en sucre peut entraîner du surpoids et des caries dentaires. Ainsi, une exposition précoce aux produits sucrés peut conduire à une addiction pour les aliments sucrés pour le reste de sa vie, prévient l'OMS.

Du lait maternel exclusivement lors des 6 premiers mois
Outre le sucre en trop grande quantité, de nombreux aliments sensés s’adresser aux tout-petits étaient inappropriés pour leur âge. Entre 28 et 60% des aliments étaient étiquetés comme convenant aux nourrissons de moins de six mois, or "l'OMS recommande que les nourrissons soient exclusivement nourris au lait maternel pendant les six premiers mois de leur vie et, par conséquent, aucun aliment ne devrait être commercialisé comme convenant aux enfants de moins de six mois", souligne le rapport.

Recommandations
Afin d’encourager ses membres à adopter de nouvelles lignes directrices, l'OMS réactualise ses recommandations. Elle voudrait mettre fin à la promotion des substituts du lait maternel et recommande que l'alimentation des enfants entre six mois et deux ans se base sur des aliments riches en nutriments, préparés à la maison.
Tous les sucres ajoutés et les édulcorants devraient également être bannis de la nourriture pour bébé.

Les étiquetages des boissons sucrées, notamment les jus de fruits et le lait concentré, et des confiseries devraient mentionner que ces produits ne conviennent pas aux enfants de moins de trois ans.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages