Éco-Business

Mercedes-Benz GLA : encore plus GLAmour

Successeur d’un best-seller, le nouveau GLA arrive dans le réseau d’Auto Nejma avec de sérieux arguments. Design réussi, habitabilité améliorée, intérieur modernisé et technologies à la page aideront le petit SUV de Mercedes à s’imposer dans un segment où il vise ni plus ni moins que le leadership.

Entamé il y a deux ans avec la Classe A, le renouvellement de la gamme Mercedes-Benz s’achève avec celui de sa déclinaison haute sur pattes : le GLA. Celui-ci, ayant subi une totale refonte, se donne plus de moyens pour poursuivre sa mission et réussir son rôle de ticket d’entrée au club chic et sophistiqué des SUV de la marque étoilée. Il aura surtout la lourde tâche de faire mieux que son prédécesseur, vendu à plus d’un million d’exemplaires depuis 2014, dont près de 1.600 circulant au Maroc. Un challenge pour lequel le design du nouveau GLA sonne comme le premier argument.


Plus haut, plus fort
Esthétiquement, le GLA s’habille des derniers codes stylistiques de la marque. On note ainsi des projecteurs similaires à ceux du coupé-berline CLA, des passages de roues plus carrés, un vitrage latéral cintré par une ceinture de caisse plus haute qui contribue à l’épaulement prononcé et au traitement plus musclé de la partie arrière. Campé sur des roues de 17 à 20 pouces et largement travaillé en soufflerie, le GLA affiche l’un des meilleurs coefficients aérodynamiques de son segment, soit un Cx de 0,28. Indubitablement, et à l’inverse de son devancier, ce GLA de deuxième génération se démarque du modèle dont il dérive : la Classe A. Pour autant, l’allure générale est restée assez proche de l’ancienne mouture. En fait, le travail des designers a consisté à rehausser le véhicule pour le rapprocher davantage de l’univers des SUV, tout en le dotant de lignes, disons, plus «sensuelles». Résultat : le GLA 2020 grimpe de 10 cm pour culminer à 1,61 m, tandis que sa longueur est restée contenue à 4,41 m. Cela ne l’empêche pas d’améliorer son empattement (+3 cm) pour corriger l’une des rares faiblesses de l’ancien GLA, une habitabilité arrière très moyenne. Au passage, le volume du coffre y gagne aussi, atteignant désormais 435 l (421 l auparavant).

Du mobilier neuf, accueillant et connecté
Dans l’habitacle, la présentation a été complètement modernisée, et plus particulièrement à l’avant. Les adeptes de la marque étoilée ne seront pas dépaysés face à quelques détails comme les aérateurs façon turbine d’avion et, surtout, la large dalle numérique qui combine l’instrumentation et le système multimédia en deux écrans de 10’’ chacun. Une instrumentation personnalisable au même titre que l’éclairage d’ambiance qui offre le choix entre 64 couleurs. Commandée par écran ou via le pavé tactile sur la base de la console centrale, l’interface multimédia intègre le système MBUX à assistant vocal intelligent (Hey Mercedes) qui sait désormais faire la différence entre le conducteur et son passager ! L’équipement est décliné en quatre finitions baptisées Style, Progressive, AMG Line et AMG Line + avec un contenu complet dès le premier niveau. Jugez-en par vous-mêmes : clim’ auto, sellerie mixte (tissu/similicuir), régulateur de vitesse, caméra de recul, jantes alu’ 17 pouces, pavé tactile, sélecteur de modes de conduite, phares et essuie-glaces automatiques, détecteur de somnolence et même freinage automatique d’urgence, tout y est ! Le deuxième niveau ajoute notamment des rampes de toit en alu’, une sellerie en similicuir, l’éclairage d’ambiance à 64 couleurs, un pack stationnement, des jantes de 18’’, un hayon à ouverture motorisée et la connectivité Apple Carplay/Android Auto pour smartphone. La finition AMG Line met un peu plus l’accent sur la sportivité à travers un kit de carrosserie spécifique, des inserts décoratifs, tout en ajoutant des réglages électriques au siège conducteur, le toit panoramique et le chargeur sans fil pour smartphone. En haut du tableau, le GLA AMG Line+ ne se refuse rien, offrant notamment un habillage en cuir griffé AMG Line, des sièges avant chauffants, des jantes de 20’’, le pack Keyless Go, une installation audio Burmester à 12 HP, l’avertisseur d’angle mort et même l’affichage tête haute.

Un diesel automatique et en 4 finitions
Sous le capot, le GLA importé ne jure que par le diesel, en l’occurrence celui de la version 200d. Le choix de cette motorisation pour le lancement est pertinent, puisqu’il s’agit d’un 2.0 litres associé à la boîte automatique à 8 vitesses (8G-DCT), offrant 150 ch de puissance et 320 Nm de couple. Des valeurs largement suffisantes pour conférer de la polyvalence à ce SUV, tout en garantissant une consommation modérée (4,6 l/100 km). Appelée à évoluer, la gamme GLA s’enrichira en 2021 avec la version 220d (190 ch/400 Nm) et probablement la disponibilité de la transmission intégrale (4-Matic), bien que celle-ci soit rarement exigée par la clientèle de ce segment. Et justement, dans ce dernier, Auto Nejma a pour ambition d’accaparer jusqu’à 40% de parts de marché (parmi les labels premium). D’où un ticket d’entrée démarrant sous la barre des 400.000 DH, rendant le GLA incontournable parmi ses rivaux.

Jalil Bennani / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page