Culture

Melilia célèbre aussi le Nouvel an amazigh, Yennayer 2970

La ministre de la Culture, de l’éducation, de l’égalité et des célébrations, Elena Fernández Treviño, a annoncé les activités prévues pour la célébration de Yennayer 2970, la nouvelle année amazighe dans la ville de Melilia.
 
Selon les régions, cette année la célébration se situe entre le 12 et le 13 janvier, mais les activités programmées par la ville de Melilia débutent ce lundi 13 janvier. Sera prévue à cette occasion une session de conférences avec deux auteurs de la région d’Al-Hoceima.
 
Zoubida Bugaba Maleem est une Rifaine qui travaille sur la compilation et la recherche de contes populaires de la région du Rif, elle écrit quelques histoires en tarifit, la langue de cette région. «Comme vous le savez, tamazight est une langue essentiellement orale qui s’est transmise de génération en génération; et l’une des formes les plus importantes de transmission orale a été celle des femmes, qui transmettent des histoires», a expliqué Fernández Treviño, qui a souligné que les femmes deviennent la valeur de transmission de toute la culture et la littérature orale.
 
Le second auteur est Mohamed El Morabet, qui parlera de son livre «Un sort abandonné», qui est un roman encadré par la propre vie de l’écrivain dans sa ville natale. En somme, El Morabet et Bugaba parleront de leur vie et de leur enfance à Al-Hoceima et de la culture rifaine, les livres peuvent être obtenus lors de la même conférence.
 
Mardi, une exposition de bijoux berbères sera inaugurée au Musée ethnographique de Las Peñuelas, dans la matinée. L’exposition est présentée par l’association Blue Wall, dédiée à la collection. Les bijoux seront exposés avec toute la signalétique et l’explication de l’origine et de l’utilisation de chacune des pièces. La touche finale sera présentée le samedi 18 janvier sur la Plaza de las Culturas, avec la performance musicale du groupe Rifland.
 
« Abdelali Errahmani va nous accompagner avec son groupe de musiciens, tous également de la province de Nador, et ils nous divertiront avec un concert d’environ une heure et demie sur la Plaza de las Culturas », a expliqué le conseiller. En outre, il y aura également une foire gastronomique concoctée par l’association Rusadir 21 et un atelier de tatouage au henné.


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer