Now Reading
Médecins et étudiants organisent une marche nationale à Rabat

Médecins et étudiants organisent une marche nationale à Rabat

 

Les choses ne tournent pas rond dans la Santé publique. Les protestations s’accentuent et prennent aujourd’hui une autre dimension à travers une marche nationale alliant médecins du secteur public et étudiants en médecine.

Cette marche qui sera tenue le lundi 15 avril à Rabat, vient reprendre la liste des revendications exprimées par le corps médical, depuis trois ans. “Nous continuons notre lutte face à la nonchalance du gouvernement qui ne tient pas compte de l’effondrement de la Santé et de l’état dépressif qui règne entre les médecins et futurs-médecins”. S’indigne le secrétaire général de la SIMSP.

“To be or not to be” est la devise du Syndicat indépendant des médecins du secteur public (SIMSP) et de la Commission nationale des étudiants en médecine au Maroc (CNEMM) qui agissent main dans la main pour se soutenir et signer leurs revendications.

Un appel est également lancé par les deux parties prenantes au reste des professionnels de la Santé, à savoir les médecins du secteur privé, les pharmaciens et les dentistes, pour rejoindre cette marche nationale, mettant en avant le chiffre 509, symbole d’une lutte commune.

“ Nous voulons servir 34 millions de Marocains dans des conditions meilleures. Les patients nous voient responsables de ce chaos dans les hôpitaux et les centres de Santé. Pourtant, nous y sommes pour rien, nous sommes juste les personnes présentes sur place pour encaisser la colère des citoyens…Une colère que nous partageons et que nous essayons d’exprimer depuis des années sans aucun retour favorable ”, avait déclaré Dr. Alalaoui Almontadar, SG du SIMSP dans une interview avec LesECO.

Lire aussi

Rappelons ainsi que les maux responsables de ces protestations sont liés aux conditions défavorables du travail des médecins, de la mauvaise gérance des ressources humaines, et du statut juridique des médecins.

D’une autre part, le mouvement de boycott des cours entrepris par les étudiants en médecine, entre dans sa quatrième semaine consécutive, en guise de protestation contre les décisions gouvernementales relatives notamment à l’ouverture du quota du concours d’internat public aux étudiants des universités privées.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés