Now Reading
Masques de protection médicale. Les prix s’envolent, les pharmaciens dénoncent (Audio)

Masques de protection médicale. Les prix s’envolent, les pharmaciens dénoncent (Audio)

C’est connu: chaque fois qu’un malheur frappe, certains tentent d’en faire le bonheur de leur business. Depuis l’apparition du Coronavirus, le marché des masques de protection médicale a connu un bond significatif. Dans certains pays, des pénuries ont même été constatées.

Au Maroc aussi, quoiqu’aucun cas de contamination n’a été enregistré, ce type de masques est sollicité. Tant et si bien que des dépassements ont été constatés.

Aujourd’hui, dans le milieu pharmaceutique, la sonnette d’alarme est tirée concernant certaines pratiques contraires à l’éthique: certaines parties raflent à tour de bras tous les stocks qu’elles peuvent acheter, pour les stocker et les commercialiser par la suite avec des marges de prix très confortables.

Contactée par LesEco.ma, une pharmacienne ayant préféré gardé l’anonymat confirme l’existence d’un marché parallèle des masques de protection.

Notre source ajoute que que les pharmaciens sont actuellement en rupture de stock, et qu’il est même difficile de commander de nouveau stocks actuellement.

En même temps, détaille-t-elle, des individus revendent des stocks qu’ils ont achetés, à des prix exorbitants. “Achetés à deux dirhams la pièce, leur prix normal, ces individus les revendent à dix dirhams l’unité, voire beaucoup plus!”, dénonce-t-elle.

Même son de cloche auprès de Jad Allabouch, membre du Conseil national de la Confédération des syndicat des pharmaciens du Maroc.

Ce pharmacien confirme ce phénomène, soulignant que les prix des stocks en commande ont outrepassé le triple. “Ce phénomène n’est pas spécifique au Maroc. Cela se passe au niveau international, sur fond de panique suscitée par la propagation du coronavirus”, commente-t-il.

Mais, ce que le grand public ne sait pas, c’est ces masques ne devraient être utilisées qu’en cas d’infection avérée, indique Allabouch.

Lire aussi

Concernant le côté légal, le gouvernement doit prendre des procédures légales afin que le marché soit livré normalement, et que les citoyens puissent trouver leurs masques de manière fluide et au prix normal, préconise le professionnel.

Ce n’est pas tout, puisque même au sein de la profession, certains pharmaciens violent les règles éthiques. En effet, quelques officines s’accaparent des stocks de médicaments ou de masques dans une visée purement lucrative.

 

 

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés