Éco-Business

Maserati Ghibli Hybrid, un premier pas vers l’avenir

Revisitée et améliorée à plus d’un titre, l’ultime version de la Maserati Ghibli inaugure aussi une motorisation à hybridation légère. Elle est le tout premier modèle électrifié dans l’histoire de la firme au trident.

Annoncée depuis plusieurs mois, la Ghibli hybride est enfin sortie de l’ombre. Produite à plus de 100.000 exemplaires depuis son lancement en 2013, cette routière se devait de se projeter vers un avenir écologique tout en préservant l’ADN de Maserati. Une façon de dire que cette conversion à l’hybride, la première dans l’histoire du trident, constituait un véritable défi à relever par les ingénieurs et motoristes du Maserati Innovation Lab de Modène. Ne serait-ce que pour conserver, au final, la sonorité très typée d’une Maserati. Au passage, les designers ont profité de l’opération pour apporter évolution et signes distinctifs à cette «nouvelle» berline.


Du bleu et des LEDs
Tout en conservant son allure générale, la ligne extérieure de la Ghibli évolue subtilement. À l’avant, bouclier et calandre ont été revisités, tandis qu’à l’arrière, les blocs de feux affichent un graphisme inédit en forme de boomerang. Un détail très remarqué et à travers lequel, les designers du Centro Stile Maserati ont voulu faire un clin d’œil à l’ancien coupé 3200 GT. Pour le reste, on note l’adoption d’une teinte bleue au niveau des prises d’air latérales, ainsi que sur les étriers de freins. En fait, cette couleur bleue sera désormais le dénominateur commun pour identifier toutes les voitures dotées de la technologie hybride. Au-delà du volet stylistique, les concepteurs sont partis dans les détails pour faire évoluer la Ghibli et la maintenir en phase avec son temps.

Maserati Connect, le nec plus ultra
Sans être totalement chamboulé, l’habitacle a également été rafraîchi. Là encore, la couleur bleue s’invite subtilement à travers les surcoutures au niveau du cuir qui habille les sièges et les garnitures de portes, mais aussi la planche de bord. Cette dernière a droit à un combiné d’instrumentation totalement numérique, ainsi qu’à un nouvel écran tactile de 10,1 pouces (contre 8,4’’ sur le modèle qu’on connait). Deux interfaces plus évoluées et en particulier l’écran multimédia qui meuble majoritairement la console centrale. Ce dernier intègre ce qui se fait de mieux en matière de connectivité embarquée avec non seulement les dernières évolutions offertes via les plateformes Apple CarPlay et Android Auto, mais aussi l’intégration de l’assistant vocal intelligent Axela (d’Amazon). Grâce à celui-ci, «l’expérience d’utilisation devient plus intuitive», comme l’a indiqué lors d’une e-conférence, Theo-Han Jansen, responsable de la connectivité chez Maserati. Grâce à cette nouvelle interface multimédia, la Ghibli devient une voiture intelligente avec, entre autres fonctionnalités, la possibilité de mémoriser jusqu’à 5 profils d’utilisateurs, de nouveaux services connectés (disponibles selon les pays) ou même la communication avec le propriétaire en cas de vol !

4 cylindres et hybridation légère
Si elle est la première Maserati électrifiée, la Ghibli Hybrid est aussi la première à adopter un moteur à 4 cylindres. Il s’agit d’un 2.0 litres essence suralimenté par un turbo et offrant une puissance de 330 chevaux (à 5.700 tr/min). L’architecture hybride comprend un alternateur de 48 volts et un compresseur électrique (e-Booster), tous deux soutenus par une batterie montée à l’arrière du véhicule. Forte d’un couple maximal de 450 Nm (disponible dès 1.500 tr/min) et d’un poids allégé de 80 kg (par rapport à une Ghibli Diesel), cette version affiche des performances dignes du logo arboré avec, une vitesse de pointe de 255 km/h et le 0 à 100 km/h accéléré en 5,7 secondes. Ce sont là des performances similaires à celles d’une Ghibli V6, mais avec une consommation 20 à 30% inférieure, soit entre 8,5 et 9,6 l/100 km (en cycle mixte). Selon le constructeur, ce moteur électrifié sera aussi installé sur d’autres modèles de la marque et «notamment le futur petit frère du SUV Levante», dixit Maserati. Enfin, en Europe comme au Maroc, la Ghibli Hybrid sera disponible à la commande dès septembre prochain à des tarifs non encore fixés par le constructeur.

Jalil Bennani / Les Inspirations ÉCO






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page