Now Reading
Marocains bloqués en Espagne: les autorités consulaires mobilisées

Marocains bloqués en Espagne: les autorités consulaires mobilisées

Les Marocains bloqués en Espagne suite à la décision des autorités marocaines de fermer les frontières ne se sentent pas abandonnés. L’ambassade du Maroc en Espagne a mobilisé tous ses moyens pour leur prêter assistance.

Aucun chiffre n’est encore disponible sur le nombre de personnes affectées par cette décision car aux citoyens marocains se trouvant sur le sol ibérique s’ajoutent les touristes nationaux en provenance de pays européens comme la France ou l’Allemagne. Pour le moment, la grande préoccupation des autorités diplomatiques marocaines en Espagne est de fournir un gîte à ses ressortissants.

«Nous sommes mobilisés 24H/24 et nous gardons un contact permanent avec nos concitoyens», affirme une source en chargé du dossier.

Les services diplomatiques devraient faire face à une contrainte de taille: tous les hôtels du pays sont appelés à fermer leurs portes durant les prochains jours. Quelques-uns seulement resteront ouverts pour accueillir les touristes étrangers.

Esprit de solidarité
Jointe par téléphone, Safae El. K. a été prise en charge par les services consulaires dans un appartement de la capitale andalouse Séville, en attendant que la situation se débloque. La fermeture des frontières est intervenue deux jours avant la date de son retour au Maroc.

«Je me trouvais sur le sol espagnol pour des raisons médicales, vu que j’avais un contrôle suite à une opération effectuée il y a quelques temps. Initialement, mon mari devait venir me chercher en voiture, le dimanche qui a précédé la fermeture des frontières, pour que je puisse rentrer chez nous. Je suis me suis retrouvée bloquée seule, ici».

La gorge nouée, Safae évoque ses trois enfants et son mari confinés dans leur domicile tangérois.

«Fort heureusement, j’ai été bien accueillie par les autorités consulaires. Au début, je me sentais désemparée, j’avais l’impression que le ciel me tombait sur la tête: ma mobilité est réduite puisque je me déplace en chaise roulante et la réservation du logement allait prendre fin», raconte-t-elle.

«J’ai contacté les services consulaires de Séville et ces derniers se sont mobilisés pour me trouver une solution», souligne-t-elle, reconnaissante.

Lire aussi

«Je me sens mieux maintenant car, au moins, j’ai un toit et ma famille est rassurée puisque je ne suis pas abandonnée à mon propre sort. Les autorités consulaires sont joignables et veillent à ce que je ne manque de rien», affirme-t-elle.

Son cas n’est pas unique. En Andalousie, plusieurs dizaines de touristes marocains sont affectés par la mesure préventive de fermer les frontières. C’est le cas de ce jeune Tangérois contacté par les Inspirations ÉCO. À peine arrivé à Séville pour y passer quelques jours de farniente, son séjour se transforme en cauchemar. «Nous sommes arrivés mercredi, mon ami et moi, à Séville via un vol depuis Tanger. Il était prévu que nous y restions trois jours. Or, la décision de fermer les frontières nous a pris de court jeudi et a précipitamment mis fin à nos vacances», raconte Mohamed Said. Sans trop attendre, il se dirige le lendemain avec son compagnon de route vers le consulat général du Maroc à Séville. Quelques jours après, ils sont hébergés et pris en charge par les autorités marocaines. Car, outre le logement, les Marocains reçoivent une symbolique aide financière pour subvenir à leur besoin, le temps que la situation s’éclaircisse. «Ma mère n’arrête pas de me contacter. Elle est angoissée parce que je suis loin loin et «seul» dans ces circonstances. Notre alimentation est à base de conserves et de quelques fruits et légumes car tout est cher ici», lance-t-il. Et de conclure : «Nous comprenons parfaitement que la situation soit délicate, mais j’espère qu’on pourra nous rapatrier».


Le plébiscite de la presse espagnole

Les médias espagnol ont salué les initiatives du Maroc pour venir en aide à ses ressortissants touchés par la fermeture des frontières. Dans son édition du mardi, le journal local opiniondemalaga.es a titré que 160 citoyens marocains ont été pris en charge par les autorités marocaines. Le média relève que les autorités consulaires d’Algésiras se sont mobilisées pour héberger les touristes marocains bloqués dans la zone. Le journal a indiqué que rien que pour ces touristes, le Maroc s’acquitte quotidiennement de la somme de 2.500 euros en guise de frais d’hébergement. De plus, le consulat marocain a fait appel aux services d’un restaurant marocain, lequel livre quotidiennement des repas aux confinés afin d’éviter qu’ils ne se déplacent et respectent les consignes de l’état d’urgence sanitaire décrété en Espagne.

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés