Maroc

Risques pays : le Maroc démarre l’année en trombe

Du belge Credendo au groupe Allianz Trade (ex-Euler Hermes), le Royaume tient solidement ses notations risques pays. La stabilité politique reste l’argument numéro un car elle assure une visibilité à long terme aux opérateurs économiques.  Comme il avait achevé 2022, le Maroc démarre l’année sur les chapeaux de roues vu sous l’angle des notations risque pays. De Coface à Allianz Trade (ex-Euler Hermes), en passant par l’assureur-crédit belge Credendo, ce thermomètre que scrutent les investisseurs et les entreprises en quête...
LesEco.ma

Besoin de lire cet article réservé aux abonnés ?

Visionnez une courte vidéo publicitaire ou abonnez-vous !

OU

Déjà abonné ? Connectez vous

Bouton retour en haut de la page