Maroc

flash hebdomadaire

Le marché des BDT retrouve du dynamisme

Marché obligataire


Marché primaire
À l’instar des précédentes séances, la baisse des taux a marqué cette séance primaire, troisième sur les cinq prévues pour le mois de février. L’engouement effréné des investisseurs pour le bon du Trésor en est le principal facteur. En effet, ces derniers ont manifesté une demande globale se chiffrant à 14,4 MMDH. En contrepartie, l’argentier du royaume n’a retenu que 2,2 MMDH, ce qui vient situer le taux de satisfaction de la séance à 15,3% et inscrire une fois encore les taux sur la voie de la baisse. Dans le détail, l’argentier du royaume s’est financé sur le 26 semaines à 2,50% (-2 points de bases), sur le 5 ans à 2,92% (-14,6 points de bases) et sur le 15 ans à 3,80% (-18,2 points de bases). Compte tenu de cette séance, l’argentier du royaume porte le volume global de ses interventions, sur le mois de février, à 8,2 MMDH pour un besoin maximal compris entre 11,5 et
12 MMDH.

Marché secondaire
Le marché secondaire des BDT retrouve un peu de dynamisme grâce au mouvement de prise de bénéfice qui semble se réaliser. Malgré cela, les transactions se dénouent encore à la baisse. Ainsi, les 2 et 5 ans se sont échangés à, respectivement, 2,63% et 2,90%, marquant des baisses de 1 et 3 points de bases dans l’ordre. S’agissant du long terme, le 15 ans a perdu 6 points de base pour s’afficher à 3,79%, tandis que les 10 et 20 ans ont campé à leurs niveaux. Dans ces conditions, la performance du MBI s’améliore cette semaine de 23 points de base à 1,21%. 

Le marché monétaire en équilibre

Marché Monétaire

En dépit de la ponction de 1 MMDH effectuée par la Banque centrale sur ses avances hebdomadaires, le marché monétaire a globalement évolué dans un contexte d’équilibre. En effet, l’augmentation des placements du Trésor sur le marché a permis le maintien de la situation d’équilibre. En chiffres, l’argentier du royaume a procédé à des placements quotidiens moyens de l’ordre de 11,5 MMDH, en hausse de 1,5 MMDH par rapport à la semaine précédente, compensant de ce fait la ponction de BAM. Dans ce contexte, les taux monétaires se sont stabilisés à leurs niveaux en traitant à 2,50% pour le TMP interbancaire et à 2,40% pour la pension livrée le jour même. Pour la semaine prochaine, BAM a maintenu inchangé le montant de ses avances à 7 jours à 4 MMDH, conservant ainsi le volume global de la monnaie centrale à 13 MMDH. Signalons au final que les réserves internationales nettes poursuivent leur raffermissement. À fin janvier, leur encours s’est amélioré de 2,2% à 229,5 MMDH. 

Poursuite du mouvement haussier 

Marché Actions

Tirée par le rallye haussier dans lequel sont entraînées les trois immobilières de la place, la Bourse de Casablanca continue d’afficher bonne mine en ce début d’année. Son indice général, qui achève sa cinquième semaine consécutive de hausse, affiche une performance hebdomadaire de 0,30% à 9.057 points. En même temps, l’agrégat des valeurs les plus actives gagne 0,38% à 7.400 pts. À cet effet, la performance annuelle réalisée grimpe à 1,48% pour le Masi, et à 2,00% pour le Madex.

Au niveau des échanges, ceux-ci se maintiennent sur la voie du raffermissement. En moyenne quotidienne, le flux brassé sur le marché central s’élève à 75,5 MDH. Par valeur, les principaux échanges ont porté sur Addoha qui draine un flux de 122 MDH représentant près de 32% du flux hebdomadaire global, et finit dans la foulée la semaine sur une hausse de 7,76% à 31,25 DH. Loin derrière, la BCP qui évolue sur une note quasi stable, génère un flux hebdomadaire de 33,4 MDH pour achever la période à 220,4 DH (+1,1%). En troisième place des valeurs les plus actives arrive BMCE Bank, qui brasse 22 MDH et se déprécie, sur la période, de 2,66% à 203,4 DH.

Côté variations, la plus forte hausse revient à Delta Holding qui éponge les pertes accusées une semaine plus tôt en paraphant une performance de 25,73% à 18,86 DH. Cartier Saada avance, quant à elle, de 20,71% à 19,29 DH, tandis que Stroc Industrie signe une ascension à deux chiffres de 19,59% à 46,64 DH. Une ascension attribuée à l’annonce faite par le PDG de Stroc Industrie, Nabil Ziyatt, au sujet du carnet de commandes bien garni de la société grâce aux différents marchés obtenus auprès de l’OCP pour un montant de près de 1,1 MMDH (250 MDH pour deux trémies, 360 MDH pour une laverie et 550 MDH pour un projet à Jorf Lasfar), mais aussi au sujet de l’encaissement par la société d’une manne se situant entre 300 et 350 MDH en 2015, qui vient réduire les tensions sur la trésorerie de la société.

Du côté des valeurs ayant accusé les plus fortes baisses cette semaine, Taslif se déprécie de 72,89% à 38,47 DH, Risma perd 8,69% à 104,55 DH et Timar lâche 5,99% à 335,8 DH. 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco

Rejoignez LesEco.ma et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page