A lire aussi

15-10-2019 11:01

Fonction publique. Les députés préparent une évaluation de la réforme

La nouvelle architecture gouvernementale a inséré la réforme attendue du statut de la fonction…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Le Maroc prend part, les 10 et 11 juillet à Paris, au premier Sommet Pact for Impact, une Alliance mondiale inédite autour de l’Économie Sociale et Solidaire et l’Économie Inclusive.

Organisé au musée du quai Branly, sous le Haut patronage du Président Français, Emmanuel Macron, le Pact for Impact Summit se fixe pour objectif de rassembler les parties prenantes dans une Alliance mondiale pour l’économie sociale et inclusive, en vue d’établir « une feuille de route ambitieuse et détaillée pouvant être utilisée par diverses parties prenantes pour des actions concrètes » dans le domaine de l’Économie Sociale et Solidaire et l’Économie Inclusive.

Des délégations gouvernementales de différents pays dont le Maroc, représenté par la secrétaire d'État chargée de l’Artisanat et de l’Économie sociale, Jamila El Moussali, sont attendues à ce Sommet qui accueillera également des représentants d’organisations internationales, des acteurs engagés dans la promotion de l’Economie Sociale et Inclusive, des experts mondiaux, des acteurs locaux du monde entier et des partenaires publics et privés déterminés à relever les défis de notre siècle.

Plus de 400 d'entre eux s'engageront dans la réalisation des objectifs de développement durable en s'inspirant des valeurs de l'économie sociale et solidaire. L’objectif étant d’aboutir à « une alliance concrète dans laquelle chaque partie prenante travaille à la réalisation d’un objectif commun: concevoir collectivement une feuille de route pour une nouvelle économie mondiale ».

Leur travail consistera à identifier et élaborer les propositions nécessaires au développement international de l’Économie Sociale et Inclusive. Ce travail collectif sera soutenu par les États et les organisations internationales et régionales, à travers la signature d’une Déclaration commune, par laquelle ils s’engageront volontairement à contribuer au rayonnement de l’ESS et de l’Économie Inclusive.

Le Sommet de deux jours, qui se déclinera sous forme de sessions plénières « pour partager une vision sur des projets percutants à travers le monde », se fixe pour ambition de devenir un événement régulier.

Le Sommet, organisé par le ministère français de la Transition écologique et solidaire, en partenariat avec le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères, avait été annoncé en avril dernier au siège de l’ONU à New York, par le Haut-commissaire français à l’Économie sociale et solidaire et à l'innovation sociale, Christophe Itier.

Sa tenue émane de la conviction de la communauté internationale de la nécessité d’inscrire le développement de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) et de l’Économie Inclusive à l’agenda politique international et de reconnaître pleinement la contribution transversale de ces économies aux Objectifs de développement durable (ODD) définis par les Nations Unies.

Sources de croissance inclusive, l’ESS et l’Économie Inclusive participent notamment à l’émergence de solutions durables et innovantes aux défis économiques, sociaux et écologiques contemporains.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages