Éco-Business

Maroc Telecom. Stabilité sur toute la ligne

Maroc Telecom a publié, ce lundi, ses résultats financiers consolidées pour l’exercice 2019.

L’opérateur fait ainsi part de « solides performances opérationnelles », qui lui ont permis d’atteindre des « résultats en croissance, au-dessus de ses objectifs annuels », comme souligné par Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom.


Le groupe indique avoir vu sa base clients progresser de 11,1% en 2019, pour atteindre 67,5 millions de clients, en lien avec la croissance des parcs mobile et fixe au Maroc (+5,2% et +3,5% respectivement) ainsi qu’à l’élargissement du périmètre du groupe avec l’intégration de Tigo Tchad depuis le 1er juillet 2019.

Notons que les activités Fixe et Internet au Maroc ont généré un chiffre d’affaires de 9 261 millions de dirhams, en hausse de 0,2%.

Les revenus de Maroc Telecom, eux, progressent de 0,9% sur un an, « grâce à l’essor de la data mobile au Maroc et dans les filiales » est-il souligné dans le communiqué du groupe.

S’agissant de la profitabilité, elle ressort renforcée avec une marge d’EBITDA de 51,8% « en amélioration de 1,2 pt à base comparable, favorisée par une optimisation continue des coûts ».

Globalement, et « hors impact de l’amende de l’ANRT, le groupe Maroc Telecom améliore ses performances », commente Ahizoune, ajoutant que le groupe confirme la pertinence de sa stratégie basée sur des réseaux toujours plus performants et une offre de services adaptés aux attentes du marché tant domestique que celui des filiales ».

Pour ce qui est des perspectives, « Maroc Telecom poursuivra en 2020 ses efforts d’investissement et la digitalisation de ses services pour améliorer le parcours client et l’efficacité opérationnelle de son organisation », annonce le président de directoire.

A ce titre, « sur la base des évolutions récentes du marché et dans la mesure où aucun nouvel événement exceptionnel majeur ne viendrait perturber l’activité du Groupe », Maroc Telecom prévoit pour l’année 2020, à périmètre et change constants, un chiffre d’affaires et un EBITDA stables. Le CAPEX représenterait, à fin 2020, près de 15% du chiffre d’affaires, hors fréquences et licences.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer