Now Reading
Maroc-Chine. De la culture pour faire du business

Maroc-Chine. De la culture pour faire du business

Le coup d’envoi de l’année sino-marocaine du tourisme et de la culture est donné. Cette initiative, première du genre en Afrique. Cette initiative sera organisée tout au long de l’année 2020 par le Maroc et la Chine.

Un projet ambitieux, selon l’ambassadeur de la Chine à Rabat, Li Li, qui permettra de booster la visibilité des deux pays auprès des opérateurs économiques car «les échanges culturels sont un vecteur important qui peut aider à mieux comprendre les deux pays».

Tout en affichant son optimisme quant à l’avenir de la coopération bilatérale, le diplomate chinois a souligné, dans un point de presse tenu mercredi à Rabat, que le développement économique devait être accompagné d’une connaissance mutuelle. D’où l’idée d’organiser cette manifestation de grande envergure.

Les différents événements programmés au cours de cette année, tant au Maroc qu’en Chine, visent à rapprocher les deux pays dont les relations remontent à 61 ans. L’ambition est de développer le partenariat bilatéral pour que la coopération économique soit à l’image des relations historiques qui lient les deux pays. Certes, le partenariat économique s’est considérablement développé au cours des dernières années. Mais, il demeure encore en deçà des aspirations. Rappelons que la Chine est le troisième partenaire commercial du Maroc malgré la distance géographique.

Selon les données officielles de l’ambassade de Chine au Maroc, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’élève en 2018 à 4,3 milliards de dollars, soit une hausse de plus de 14,7%. On s’attend à ce que ce chiffre augmente en 2019. En tête des secteurs clés pour le développement de la coopération sino-marocaine figure le secteur des infrastructures. L’industrie n’est pas en reste. Des entreprises chinoises investissent déjà au Maroc dans le secteur automobile. La partie chinoise s’attend à ce que ces investissements se développent rapidement dans les prochaines années.

Par ailleurs, le tourisme est indéniablement un secteur prometteur pour la promotion de la coopération bilatérale. La décision royale d’exonérer les Chinois des visas, en 2016, a boosté le tourisme chinois au Maroc, si bien que le nombre des touristes chinois au Maroc a été multiplié par 14 entre 2015 et 2019, comme le souligne Tarik Sadik, directeur de la Stratégie et de la Coopération au département du tourisme. En 2019, quelque 141.000 touristes chinois ont visité le Maroc. Un grand potentiel reste encore à saisir pour que le Maroc soit parmi les premières destinations des touristes chinois qui sont de l’ordre de 170 millions chaque année. Rappelons aussi l’importance du lancement, hier jeudi 16 janvier, de la ligne aérienne directe Casa-Pékin.

Notons qu’un forum sino-marocain sur le tourisme sera tenu en février prochain à Skhirat. Ce sera une occasion pour échanger les expériences et les idées entre les acteurs touristiques des deux pays. Les activités culturelles qui seront organisées dans plusieurs villes en Chine ainsi que le pavillon marocain à Pékin permettront de promouvoir la destination touristique du Maroc auprès des Chinois.

Lire aussi
Résultat de recherche d'images pour "Oxfam leseco.ma"

 

 

 

Voir les commentaires (0)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

© 2020 LesEco.ma édités par HORIZON PRESS GROUP

Tous droits réservés