Partenaires

Marketing. Les défis à l’ère du numérique

Rendez-vous incontournable des professionnels du marketing, de la communication et du digital, «Les Impériales» revient pour une 4e édition avec une nouvelle formule riche en partage. Elle répond, à travers des workshops, des keynotes et panels, à de nouvelles problématiques liées à des thématiques phares de l’économie numérique.

Tenue sous le thème «Brand&Tech: comment se réinventer?», l’édition «Les Impériales 2020», organisée à Casablanca, se tient du 3 au 9 février. Dédiée aux enjeux de la transition digitale auxquels sont confrontés les acteurs du secteur de communication, elle a réuni des spécialistes internationaux de l’économie numérique. Des experts de renom ont décortiqué, lors des panels organisés lundi 4 février, les différents axes de cette problématique. C’est Emmanuelle Petiau, experte en marketing digital, qui a ouvert le bal en affirmant que le concept de transformation digitale est bien plus qu’un terme «exotique». «Réinventer sa marque est essentiel, mais avant de se réinventer, peut-être faudrait-il s’inventer tout court», a-t-elle précisé.


Pour réussir la transition, il faut un contenu de qualité. Loin d’être le résultat d’une improvisation, «la transformation nécessite ainsi une stratégie qui dépend d’un ensemble de critères, notamment la culture de l’entreprise, sa vision, ses habitudes, ses salariés, ses dirigeants…», a déclaré Sam Moorthy, spécialiste international en marketing et communication.

Quant à Francine Beleyi, stratège numérique, elle considère que «la transformation se fait en interne; du coup, il est indispensable de fédérer autour de la nouvelle stratégie les personnes influentes au sein de l’entreprise pour la soutenir». La chaîne de télévision 2M est un exemple concret de transformation digitale dans le domaine des médias.

Selon Youssef Ksiyer, responsable du Lab de la chaîne 2M, plus d’un tiers des téléspectateurs de la chaîne marocaine visualisent sa production sur Internet, en dehors du canal télévisuel.

Pour mieux s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation, la chaîne a créé un nouveau média dédié au web, baptisé «Joje 2», adoptant les critères spécifiques à la toile.

Marques et stars préférées
Les responsables de l’association «Les Impériales» ont saisi l’occasion de la seconde soirée de cet événement pour annoncer les résultats de l’étude Love Brand Morocco. Cette dernière vise à mettre à la disposition des professionnels du secteur de la publicité les marques préférées et les célébrités plébiscitées par les Marocains. L’enquête s’est adressée a plus de 3.000 personnes afin de déterminer leur point de vue et de mieux comprendre ce qu’ils pensent des marques et des icônes de 2019. Elle inclut ainsi des entreprises de toutes les industries qui contribuent de manière significative aux dépenses des ménages ou qui font tout simplement rêver.

Au total, ce sont plus de 1.700 marques qui ont été recensées à travers les différentes villes visitées. D’autre part, plus de 700 icônes, stars et influenceurs sont aimés par la population interrogée. Les données ont été cumulées tout au long du déroulement du terrain, partant de Casablanca (1.291 personnes), Rabat et Salé (565 personnes), Tanger (381 personnes), Fès (427 personnes) et arrivant à Marrakech (357 personnes).

Selon l’étude, les marques internationales les plus appréciées par les Marocains sont Apple, Samsung et Adidas, tandis que les marques marocaines sont Maroc Telecom, CIH, Marwa, Inwi et Jaouda. Quant à la personnalité préférées des Marocains dans la catégorie «influenceurs», l’enquête a accordé la première place à Taha Essou, un youtubeur marocain spécialisé dans le voyage et le lifestyle, qui a d’ailleurs lancé deux concepts trending sur YouTube #24for24 l’an dernier, ayant cumulé plus de 20 millions de vues. Dans le détail, 3.021 personnes âgées de 15 ans et plus -catégorie représentant 55% de la population urbaine- ont été interrogées en face-à-face. 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer