Opinions

Marché de l’emploi, le rapport édifiant

L’Organisation internationale du travail (OIT) vient de livrer un rapport des plus édifiants. Cette radioscopie montre l’ampleur des répercussions de la Covid-19 sur le monde du travail et prouve, hélas, à quel point même les économies les plus avancées peuvent être vulnérables face à pareils aléas. Les conclusions de l’OIT peuvent même servir de canevas pour la réflexion sur la stratégie nationale de l’emploi, dans le contexte actuel. L’estimation des pertes totales en heures travaillées au deuxième trimestre 2020 s’avère plus grave que les prévisions précédentes de l’OIT, correspondant à 495 millions d’emplois directs à temps plein. Pis encore, cette situation n’est pas prêt de s’arranger puisque ces pertes devraient s’alourdir davantage.

Par ailleurs, c’est un scénario de référence bien pessimiste que l’organisme trace pour le 4e trimestre de cette année, ces pertes devant atteindre quelque 245 millions d’emplois à temps plein. Autre enseignement qui interpelle un pays comme le Maroc où la hausse du taux de chômage inquiète plus les observateurs depuis l’avènement de la crise: les pertes en heures de travail se traduisent par un accroissement du chômage et même plus encore de l’inactivité, nous apprend l’OIT. En matière de revenus, la casse est énorme, notamment dans les pays à revenu intermédiaire. Maigre lot de consolation, nous apprenons auprès de la même source que les pays ayant déployé des plans de relance budgétaire ont réussi à alléger les perturbations sur leur marché du travail. Comment alors aborder la prochaine étape ? Sachant que les secousses causées par la pandémie menacent d’être plus violentes, les gouvernements se retrouvent face au défi d’apporter des réponses politiques pérennes et agiles. Cela passe, recommande l’OIT, par des mesures politiques synchronisées, efficaces, performantes et incluant des actions de soutien dédiées aux populations les plus vulnérables et les plus fragilisées. Il faudra aussi déployer le dialogue social comme mécanisme «efficace» de riposte politique face à la crise. À bon entendeur…


Meriem Allam / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page