Opinions

Made in Morocco: parce que nous le valons bien

EDITO. Soutenir le produit national, c’est bien. Amener les opérateurs marocains à en améliorer la compétitivité sur le marché local, ce serait encore mieux ! C’est justement ce challenge que le gouvernement devra relever dans le cadre de son plan de substitution des importations par la production nationale. 34 MMDH seront alloués à ce plan, illustrant son importance dans le contexte financier et sanitaire actuel. Saad Dine El Otmani a tenu à faire montre d’engagement dans ce sens en soulignant que l’Exécutif veille à donner la priorité au produit local. C’est pourquoi ledit plan de substitution priorisera des activités clés. La banque de projets annoncée sera tournée vers une série de secteurs dont le textile, le transport, des industries mécaniques, métalliques, plastiques, alimentaires… tout en assurant l’accompagnement nécessaire aux entrepreneurs. Néanmoins, pour réussir ce pari jusqu’à satisfaire le marché national et parvenir à orienter une partie de la production à l’export, les opérateurs devront se retrousser les manches.

D’ailleurs, la célèbre citation de Jean de la Fontaine, «Aide-toi, le ciel t’aidera» résume parfaitement l’ampleur de l’effort attendu des industriels marocains. Maintenant que les marchés à l’export sont endoloris par les effets de la pandémie, les exportateurs ont tout à gagner à réorienter leur stratégie vers la consommation locale d’abord. Une démarche qui bénéficierait à la fois à leur business et à l’économie nationale de manière générale. Pour cela, ils devront s’aligner sur les attentes du marché local, qui est aujourd’hui un client fidèle aux produits étrangers. De nombreux exportateurs, qui ont depuis longtemps déserté le terrain national, auront à intégrer le fait que les exigences de qualité du consommateur marocain ne sont en rien inférieures à celles de leurs acheteurs internationaux.


Un grand effort de communication, de marketing, d’innovation et de qualité est à déployer pour reconquérir les Marocains. Parce que le «Made in Morocco» et nous aussi le valons bien !

Meriem Allam / Les Inspirations Éco






Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page