Eco-BusinessMaroc

Lutte contre le Covid-19: Combien le département d’Ait Taleb a-t-il déboursé?

Le ministère de la Santé a dépensé 800 millions de dirhams, soit 40% du budget qui lui a été alloué au titre du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie de Covid-19, a indiqué vendredi à Rabat le directeur de la Planification et des ressources financières au ministère, Abdelouahab Belmadani.

Lors d’une conférence de presse axée sur le bilan de la gestion du budget dédié au ministère de la Santé à l’heure de l’état d’urgence sanitaire, Belmadani a précisé que sur un total de deux milliards de DH, un montant de 300 millions a été consacrée aux équipements médicaux ont été dépensés et 500 MDH aux médicaments, au matériel et aux tests de dépistage, mettant l’accent sur l’efficacité de la gestion des crédits mis à la disposition du département.


Après avoir rappelé l’accompagnement dont a bénéficié le ministère pour simplifier les procédures et mener à bien les opérations urgentes avec la célérité requise dans un contexte international marqué par la pénurie d’équipements médicaux et une concurrence entre États, le directeur a affirmé que le Royaume a pu obtenir des résultats très significatifs sur le plan de l’équipement des hôpitaux.

Il a à cet égard mis l’accent sur l’équipement de plus de 1.200 lits de réanimation avec tout l’équipement nécessaire, notamment en respirateurs artificiels, l’augmentation de la capacité d’accueil avec environ 1.500 lits supplémentaires ainsi que l’aménagement de plusieurs nouveaux services dans les hôpitaux publics, sachant que 72 hôpitaux ont été dotés d’équipements biomédicaux.

Sur le registre du matériel et des tests de dépistage, 13.000 analyses ont pu être réalisées chaque jour, a fait observer Belmadani, précisant qu’il a également été procédé à l’acquisition de 23 scanners et de 40 appareils à rayons x mobiles, à l’équipement de 15 laboratoires, y compris mobiles, en plus d’un deuxième laboratoire mobile en cours de préparation.

Belmadani a, en outre, relevé que le ministère s’est attelé à fournir 1.200.000 tests PCR de dépistage de Covid-19, afin d’augmenter la cadence des tests et dépasser le seuil de 10.000 tests par jour, de fournir 2 millions de tests sérologiques, d’acquérir 1.100 kilogrammes de matière première de la chloroquine et de mettre à disposition six millions de comprimés d’hydroxychloroquine, sans oublier ce qui a été acquis à l’échelle nationale dans le cadre des préparatifs pour la période post-confinement.

Sur un autre registre, Belmadani a également fait le point sur la question de la passation des marchés liés à l’acquisition des équipements médicaux dans le cadre de la gestion du Covid-19, mettant l’accent sur la transparence de ces opérations.

Selon le responsable, bien que le décret du 20 mars 2020 dispense le ministère des procédures de concurrence et de déclaration préalable des marchés, une commission chargée de l’examen des dossiers techniques a été créée pour s’assurer de la qualité des équipements et des achats et négocier leurs prix, ajoutant que ces commissions sont composées de représentants des directions concernées.

Soulignant que toutes les décisions se rapportant aux marchés des équipements de la santé sont prises selon une approche coordonnée, le responsable a indiqué « qu’il n’existe pas de marchés passé de manière unilatérale par le ministère » et que même les laboratoires examinent minutieusement les dossiers.

Il s’est par ailleurs attardé sur les défis liés à la gestion des achats relatifs à la pandémie avec la célérité et la qualité requises, dans un contexte marqué par une pénurie du matériel et des équipements dans les chaînes de production internationale.

 

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer