Maroc

Loi cadre de l’enseignement. Une commission gouvernementale pour fixer les priorités

 

Les priorités pour la mise en oeuvre de la loi cadre de l’éducation et de la formation seront fixées par une commission, présidée par le chef du gouvernement dont le décret sera adopté la semaine prochaine par le ِِconseil de gouvernement. C’est ce que nous a souligné le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi dans un point de presse tenu ce matin sur la rentrée pédagogique.


 Une autre commission prévue par la loi cadre devra être créée pour se pencher sur la révision des programmes.

Le chantier de la révision législative est très ambitieux. Le gouvernement compte amender six lois ayant trait à l’enseignement supérieur, la formation professionnelle, au secteur privé… En outre, pas moins de 79 décrets et 80 arrêtés sont dans le pipe.

Sur le volet du financement, le montant estimé pour la mise en oeuvre de la réforme est de 10 milliards de dirhams additionnels par an. Un montant qui devra être mobilisé par non seulement le ministère de tutelle mais de l’ensemble des partenaires dont les collectivités territoriales. Une augmentation du budget du secteur est prévue  au niveau de la loi des finances.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer