Maroc

Libertés individuelles : Les recommandations de Nabil Benabdallah

 
Après le refus de la requête du CNDH, le militantisme pour les libertés individuelles continue pour le PPS
 
En partenariat avec l’association Bayt Al Hikma, le PPS a organisé, lundi 11 novembre 2019, une journée d’étude pour la promotion des libertés individuelles.
 
Le secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme a annoncé que le Maroc a besoin d’un dialogue concernant ce sujet, affirmant qu’il se range du côté de ceux qui militent pour les libertés individuelles.
 
Par cette même occasion, le chercheur en études islamiques, Abdelwahhab Rafiki, a estimé que la société marocaine doit inéluctablement s’engager dans un débat ouvert et brave pour une législation assortie et adéquate.
 
Cette activité a été lancée dans le but de mobiliser les citoyens et les politiciens au sujet du respect des libertés individuelles, ainsi que de déclarer l’incompatibilité de lois existantes avec les acquis constitutionnels.
 
Dans ce même sens, Nabil Benabdallah évoque la possibilité de créer un front dans le dessein d’exiger la réforme des lois relatives à ce sujet.


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer