Maroc

Les sondages interdits à l’approche des législatives

Les autorités marocaines ont interdit lundi tout sondage d’opinion politique, à l’approche des élections législatives du 7 octobre 2016, indique le ministère de l’Intérieur. Cette décision a été prise en vue de préserver la crédibilité et la transparence du processus électoral.


«Il est interdit de réaliser ou de publier des sondages d’opinion à caractère politique par quelque moyen que ce soit», précise le communiqué du ministère de l’Intérieur. Cette interdiction s’applique 15 jours avant le début de la campagne électorale et les contrevenants s’exposent à des poursuites judiciaires et à des peines d’un mois à un an d’emprisonnement. Ils encourent une amende de 50.000 à 100.000 DH, ajoute le ministère.

Plusieurs sondages ont été publiés ces dernières semaines, notamment sur des sites internet indépendants. Ils portaient sur l’évaluation du travail gouvernemental, la participation attendue au scrutin, ou encore la neutralité du ministère de l’Intérieur dans l’organisation des élections.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer