CarrièreMaroc

Les cycles professionnels prédominent la formation universitaire

Le secrétaire d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, Khalid Samadi, a annoncé que les cycles professionnels représentent 60% de l’ensemble des cycles proposés dans les universités marocaines.

 
En réponse à une question orale à la chambre des conseillers sur «la relation entre le système éducatif et le monde du travail», posée par le groupe Authenticité et Modernité, Khalid Samadi a souligné que son département veille à diversifier les formations et leur professionnalisation et ce; dans le cadre des efforts visant à adapter les formations aux besoins du marché de travail.

Le ministère a adopté, dans le cadre du plan stratégique 2015-2030, une série de mesures visant à adapter les formations aux besoins du marché de travail à travers l’augmentation du nombre d’étudiants inscrits dans les établissements à accès limité et à offrir une formation professionnelle à raison de 20% en 2017/2018 et de 50% à l’horizon 2018-2019, ainsi que la hausse progressive du nombre d’étudiants inscrits dans les cycles professionnels des établissements à accès ouvert dans la perspective d’atteindre 10% en 2021-2022, a affirmé Khalid Samadi. 

Le ministère s’attelle également à offrir une formation dans les universités conforme aux normes de qualité reconnues et adaptées à la vie professionnelle et les exigences de l’intégration socio-économique, notant au passage que toutes les filières de formation sont soumises à une opération d’évaluation; conformément aux directives pédagogiques nationales spécifiques à chaque diplôme, à travers l’étude de la compatibilité de la formation et des critères de faisabilité, de qualité, d’adéquation et d’utilisation optimale des ressources humaines et financières au niveau de la filière, l’établissement et l’université.

Par ailleurs et afin d’adapter les formations proposées aux besoins du marché de travail et répondre aux besoins des stratégies sectorielles, le ministère a pris des mesures importantes pour soutenir les compétences transversales des étudiants dans les domaines des langues, la communication, l’information et l’entrepreneuriat, ainsi qu’un centre de formation professionnelle conçu en partenariat avec l’agence américaine pour le développement international.

Ces mesures comprennent également la participation des professionnels à l’opération de formation, d’encadrement et d’accueil des stagiaires en vue de répondre aux besoins des secteurs économiques et des grands chantiers nationaux structurants, a-t-il poursuivi, rappelant dans ce sens le programme de formation de 10.000 ingénieurs et 10.000 cadres pédagogiques, ainsi que la qualification de 25.000 diplômés.

Tags

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer